terre-europe

Image : http://www.astrosurf.com/

Cette semaine, le thème des Jeudi Éducation est sur la nature, l’écologie et l’environnement.

Niveau écologie, à la maison, c’est le strict minimum. On trie les déchets, on fait attention aux emballages et c’est tout.
Je n’achète pas particulièrement bio.

Par contre, j’essaye de sensibiliser les enfants à l’environnement et au respect de la nature.

Si ça ne tenait qu’à moi, nous vivrions dans une maison au milieu de la campagne, nous aurions un immense potager et un verger, des poules pour les œufs…

Je vis en ville, en centre-ville même, dans un appartement… Loin du rêve…

Les enfants, par l’école, ont déjà des notions de respect de l’environnement. Ils sont chaque fois choqués par les déchets par-terre, et ne se gênent pas pour dire à haute voix aux irrespectueux que « c’est pas bien de jeter des déchets par-terre, il a fait une bêtise, le monsieur, hein, maman ?! ».

J’essaye également de les sensibiliser à la notion de gaspillage. Eau, nourriture, matériel. Faire attention parce que dans d’autres pays, des gens n’ont pas d’eau ou de nourriture et qu’ils sont chanceux.
Gremlins a bien intégré le truc.
Ils ne rouspètent pas quand je leur ressert les restes, par exemple, car ils savent que je n’aime pas le gâchis, autant pour des questions éthiques que financières.

Je les emmène au marché, à la campagne, à la ferme. Je trouve important qu’ils savent ce qu’ils ont dans leurs assiettes.
J’avais lu il y a quelques mois que beaucoup d’enfants ne connaissaient pas des légumes comme les artichauts ou les avocats, qu’ils ignoraient d’où ça venait. Je veux qu’ils savent que le lait vienne des vaches, que les poules pondent des œufs…. Qu’ils savent que chaque aliment a une provenance, que ça n’arrive pas comme ça, déjà prêt dans leurs assiettes.

Je pourrais faire plus. Un tri des déchets plus rigoureux. Manger bio et local. Devenir végétarienne.
Mais j’avoue avoir du mal à renoncer à certains conforts loin d’être écologiques.
Chez moi, le chauffage est utilisé, même si ça coûte en énergie.
J’aime les bains et les longues douches chaudes.
J’aime pouvoir manger des tomates en toute saison.

Je ne fais pas vraiment attention à la provenance de ce que je mange, je l’avoue. Mon sens de l’écologie se heurte à mon porte-monnaie et à mon organisation.

Depuis quelques années, je fais un potager où poussent tomates cerises, fraises et framboises.
Cette année, je tenterais l’expérience sur mon petit balcon, autant pour mon plaisir de jardiner et le plaisir de mes papilles que pour le plaisir des enfants à s’impatienter devant la tomate pas tout à fait mûre, et leur joie à pouvoir cueillir et manger de suite les fruits et légumes du jardin.

Et vous, ça se passe comment à ce niveau chez vous ? Comment sensibilisez-vous vos enfants à la préservation de notre terre ?

Chez eux, ça se passe comme ça :
déménager à la campagne, DIY un dessin nature, éduquer à la nature, la nature et nous,faire aimer les promenades à ses enfants, le grand retour ?, avec le retour du printemps, le retour des ballades, faut-il avoir peur de la nature ?, la nature,dessiner la nature, et découvrir la nature . Ou encore se tromper dans le choix des prénoms de ses enfants, sa vision de la nature.

macaron-rdv-education

23 réponses à to “Notre chère planète”

  • Emma June says:

    Et oui, comme toi, il y a écologie et porte-monnaie (et temps). Ici aussi j’essaie vraiment d’éduquer au mieux fiston sur l’écologie en lui expliquant que je n’aime pas le gâchis (d’eau, de nourriture), qu’on trie et qu’on ne jette rien par terre. La nature c’est important!

    Il y a un mouvement dont je ne sais plus le nom mais qui parle d’être éco-responsable tout en ne remettant pas en cause tout son confort et je pense que cela serait une clé qui parlerait plus facilement à tous…
    dans cette idée, un article assez intéressant: http://blog.pages-energie.com/etre-ecoresponsable-sans-remettre-en-cause-son-confort.html

  • Poucelimama says:

    Ici aussi, je balance entre être écolo mais sans que ça me coûte trop cher !
    J’achète par exemple des fruits/légumes de France plutôt que du bio de l’autre bout du monde (moins cher et pas forcément moins écolo du coup !).
    On trie les déchets et par contre, on ne mange que des fruits/légumes de saison (parce que hors saison, c’est plus cher et moins bon au gout bien souvent !).

  • Emilie says:

    Bonjour Vanessa,
    Ce n’est pas la première fois que je me balade sur ton blog, mais c’est bien mon premier commentaire! C’est que je participe cette semaine aux Jeudis éducation, et en plus, la nature c’est vraiment mon truc. Sinon, je suis du 92 moi aussi! Enfin bref, c’est plus qu’un lointain souvenir…
    Je te rejoins entièrement sur l’idée de faire en sorte que les enfants aient vu de leurs propres yeux d’où viennent les aliments. Je vais d’ailleurs plus loin car je pense que pour donner du sens à la protection de l’environnement, ils ont besoin de vraiment vivre la nature, de s’en imprégner (par des balades, des week-end, des vacances…). C’est le cas de tes enfants, mais je ne crois pas que ceux qui n’ont pas la chance de vivre un peu la nature voient vraiment le problème des questions d’eau, de déchets, de pollution… Vaste chantier!
    A une prochaine fois, sans doute!
    Emilie

    • Mère Débordée says:

      Oui, tant que les enfants n’auront pas conscience de la nature et surtout, d’où vient les aliments, les habits, les objets, ils ne pourront être vraiment sensibles à la protection de la nature. Et deviendrons des adultes qui n’auront qu’une conscience limitée de l’écologie

  • Les sous c’est le nerf de la guerre ! Je fais une peu comme toi mais aussi comme Poucelimama. Les fruits et légumes de saison sont moins chers mais c’est aussi moins variés en hiver… les tomates en toute saison, c’est le plaisir de Chéri donc je ne dis rien, on fait attention sur le reste du budget alimentaire 😉

  • laura says:

    c’est déjà super ce que tu fais et le petit potager je trouve ça super sympa 🙂

  • Ma puce dit aussi que c’est pas bien de jeter par terre lorsqu’elle croise qq’un qui le fait ou qu’elle voit des déchets par terre 😉
    C’est important que les enfants sachent que c’est la terre, la nature qui nous nourrit et qu’il faut la préserver.
    Ta phrase concernant le fait que tu veux que tes enfants sachent que le lait vient de la vache m’a fait rappelé un (vieux) souvenir de vacances où étant en camping avec mes parents, on discutait avec des amis-camping et l’un d’entre eux nous avait sorti que le lait sortait des usines à lait! euh au secours! J’avais halluciné… c’est triste quand même… mais quand je lis les articles de cette semaine, ça rassure de voir que des personnes se préoccupent encore d’apprendre les choses essentielles de la vie 🙂

    • Mère Débordée says:

      Non mais c’est hallucinant ce manque de culture… Mais il y a de plus en plus d’enfants (et donc d’adulte) comme ça :-/

  • Méli mélo says:

    Tout à fait d’accord avec toi, notamment sur les déchets à terre, le gaspillage, et la connaissance de la provenance de ce qu’ils ont dans l’assiette! Pas forcément de bio ici, mais on essaye de privilégier ce qui vient de France et ce qui est de saison également 🙂
    Sinon, plus du tout de bain ou de douches longues et chaudes ici… mais pas pour des raisons écologiques… juste parce que j’ai 2 enfants qui ne me laissent pas seule une seconde du moment ou je rentre dans la baignoire! mdr

  • J’ai développer une conscience écologique très tôt… vers 14/15 ans je suivais déjà toute les campagnes Greenpeace, j’ai fait changer le mode de consommation chez moi… bon comme je cuisinais le soir et le week end, ça passait pas trop mal, le deal allait bien à toute la famille!

    J’ai la formation d’animatrice nature, alors sans être une extrémiste de l’écologie, j’essaie de faire toujours mieux… je trie, j’ai un compost… je rêverais aussi d’avoir des poules, un immense potager…
    J’ai encore du mal à limiter mes déchets, mais j’y travaille… je mange le plus local possible, bio pour certains produits…
    Quant à devenir végétarienne, j’y ai pensé… mais je pense que je ne tiendrais pas, car chéri est un vrai carnivore, qui mangerait de la viande du petit dej au diner ^^
    J’ai réduis ma propre consommation quand même, et je préfère qu’on manger moins souvent des protéines animales mais de bonne qualité… on a la chance d’avoir un super boucher au village!

    tous les petits gestes du quotidien sont importants 🙂 Et nos enfants sensibilisés feront sans doute mieux que nous!

  • Mme Maman says:

    Je te suis tout a fait! C’est pourquoi nous avons commencer un potager!
    Voici ma participation aux jeudis éducations : http://www.mme-maman.fr/2015/04/aujourdhui-on-apprends-en-jardinant-n1.html?m=1

Laisser un commentaire