macaron-rdv-education

Avant d’être maman, j’avais des idées bien précises sur l’éducation. Quand j’étais avec des parents qui ne respectaient pas les mêmes principes que moi, je soupirais intérieurement, mais je n’intervenais jamais, sauf cas exceptionnel.

Après tout, je n’étais pas mère, ce n’étaient pas mes enfants, je n’avais aucune légitimité à intervenir.
Et puis, comme on dit, avant d’avoir des enfants, on a des principes. Ensuite, on les oublie…

J’ai quelques principes qui restent, malgré tout, inflexibles dans l’éducation que je donne à mes enfants.
Déjà, la violence. Elle est, comme chez tout le monde (je pense) proscrite.
Bon, clairement, mes enfants n’aiment pas ce principe et cette règle que je dois leur rappeler régulièrement.

Mais surtout, il y a une chose avec laquelle je ne transige pas : la politesse.
Bonjour, au revoir, s’il te plaît, merci. Quatre petits mots qui ne coûtent rien et qui ouvrent toutes les portes et sont, pour moi, minimum.

J’ai toujours dit ces mots à mes enfants. Je le dis même au chien, c’est dire.
Je crois profondément que sans politesse, le monde sombrerait, et qu’elle permet une meilleure intégration. Et c’est pour moi une marque de respect qui doit être enseignée.

Père Charmant est un peu moins intransigeant sur ce point que moi, je dois souvent reprendre les enfants et lui rappeler de le faire, notamment pour le s’il te plaît et le merci.

Quand nous arrivons dans un lieu, mes loulous savent qu’ils doivent dire bonjour. C’est quelque chose d’obligatoire et d’incontournable.
Je ne les oblige pas à faire un bisou, ou un câlin. C’est une chose que je ne comprends pas d’autres parents, d’ailleurs.
Mais de dire « Bonjour ! » c’est la moindre des choses.

Mes deux grands ont parfaitement intégré les choses, et je ne les reprends que rarement. Ils se reprennent entre eux.

Tisinge suivait l’exemple de ses aînés jusqu’à il y a quelques mois.
S’il te plaît et, merci, pas de soucis.
Mais « bonjour » et « au revoir », c’est devenu conflictuel.

Et s’il y a bien une chose qui m’horripile, ce sont les gens qui interviennent quand je suis en train de batailler pour qu’il soit poli.

Ce n’est jamais bien méchant. Les gens sont ennuyés, je pense, que Tisinge soit grondé, voire puni, pour ne pas avoir dit bonjour ou au revoir et interviennent en disant de laisser tomber, que ce n’est pas grave.

Mais même si cela part d’un bon sentiment, je préférerais qu’ils se taisent.

Parce que si Tisinge intègre que ce n’est pas grave de ne pas dire bonjour ou au revoir même si j’insiste, pourquoi le ferait-il ?
Et pourquoi m’obéirait-il sur les autres points ?
Et puis, s’il n’apprend pas ces règles dès maintenant, quand le fera-t-il ?

C’est comme quand j’insiste pour que les enfants goûtent ce qu’il y a dans leur assiette avant de passer à la suite (surtout quand nous sommes invités)
Vous pouvez être sûrs qu’il y aura toujours quelqu’un pour dire « Laisse, ce n’est pas grave, je peux leur faire des pâtes/leur donner du pain/le dessert s’ils n’en veulent pas »

Putain mais ta gueule quoi ! Si moi, je veux enseigner à mes enfants qu’il faut goûter un plat avant de dire qu’ils n’aiment pas, et que non, on mange un peu de tout si on veut du dessert.

Ou encore quand, invité chez des gens et qu’ils mettent un peu de bazar, tu as toujours quelqu’un pour sortir « Laisse, ce n’est pas grave, je vais ranger, ils sont petits »

Non ! Ils ne sont pas trop petits pour ranger leur bazar et pour comprendre qu’il y a des conséquences quand on ne range pas.
Que je ne suis pas leur bonniche, ni les autres d’ailleurs, et que quand on met le bazar, on doit aussi le ranger.

On peut ne pas être d’accord avec moi sur les principes éducatifs. Mais je n’admets pas que l’on vienne me reprendre devant mes enfants.

Tous ces gens qui le font sont les mêmes qui viendront te dire qu’il est hyper important que les parents soient cohérents et se soutiennent même s’ils ne sont pas d’accord.

Bande d’abrutis ! Si c’est aussi important, vous croyez pas que cela l’est tout autant que les enfants ne voient pas leurs parents repris par d’autres, inconnus ou pas.

Depuis quelque temps, je ne le supporte plus. Il y a peu, je suis sortie de mes gonds devant ma belle-mère qui, une énième fois, me reprenait devant mes loulous.
J’espère qu’elle a compris la leçon !

rp_vignette_les_pav_s_dans_la_mare-261x300.jpg
Ils ont également participés à ce rendez-vous initié par Valérie Wondermomes : Papa Blogueur, Vivi, Aloes, la Petite Prune blogueuse, la Féelée, Mère Débordée, Ado mode d’emploi...

14 réponses à to “De quoi j’me mêle ?”

  • Je suis tout à fait d’accord avec toi!
    Hier je vais chercher mon courrier, je passe a côté de la fille de la voisine qui a environ 5ans. Je lui bonjour, elle ne me réponds pas et me fixe. Je suis restée con LoL.
    Aurelie

  • Maman Chat says:

    Je comprend ton point de vue, et c’est pour cette raison que je n’interviens pas moi même quand mon beau-frère ou ma belle-sœur reprennent l’une de leur fille. Sauf pour le bonjour justement.
    Pour eux, elle doit obéir. Sauf qu’un enfant n’est pas un animal qu’on dresse. Elle était en plein dans sa phase d’opposition, disait non à tout. Pour eux c’était intolérable, elle était punie toutes les 5 minutes (j’exagère à peine) juste parce qu’elle refusait de faire ce qu’ils demandaient mais peu importe ce que c’était!
    Je leur ai expliqué je ne sais pas combien de fois ce qu’était la phase d’opposition mais rien à faire, elle DOIT dire bonjour et faire un bisou. Moi je ne la forçais pas. Bref, ils lâchaient l’affaire après la punition des fois, et à chaque fois elle venait me dire bonjour de son propre chef.

    Aujourd’hui, je demande à mes enfants de dire bonjour, peu importe ou on va, mais s’ils ne veulent pas, je ne les force pas. Dans leurs regards, je vois parfois qu’ils ont peur, ou ne sont pas rassurés de la personne qu’ils ont en face, bref sont mal à l’aise. Pourquoi les forcerais-je? Je leur explique qui est la personne et si à la suite de cela ils sont encore dans mon dos, impressionnés, je n’insiste pas et surtout jamais je ne les punirais pour cela.

    Petit pavé, pardon ^^

  • Je suis d’accord avec toi !!!
    Mais difficile de les leur faire rentrer dans la tête ces principes 🙂

  • J’ai horreur qu’on me reprenne devant mes enfants, mon regard devient noir, je ne dis rien mais je n’en pense pas moins !

    • meredebordee says:

      Voilà. Je trouve que c’est un manque de respect envers les parents et l’éducation qu’ils donnent (j’ai rajouté un lien vers ton blog sur l’image du logo 😉 )

  • laféelée says:

    J’ai failli faire mon article sur la politesse et finalement j’ai changer. J’ai bien fais car à peu de chose prêt il aurait été identique ^^
    Je pense exactement comme toi. Bonjour, au revoir ça mange pas d’pain et ça prend deux secondes.
    Pour ce qui est de reprendre mes enfants, ça ne passe pas. Comment se faire obéir après sinon ?

  • Alice says:

    un peu dessus de ton article, c’est la première fois 🙁

  • vivi mams31 says:

    Ben là je te rejoint tout à fait
    Comme je dit souvent c’est mes enfants et je les élèvent avec mes principes , que ça plaisent ou pas .
    La politesse c’est primordial , sauf que depuis quelques temps ti bout n’est pas content car les autres ne disent pas bonjour ou autres .
    le monde à l’envers
    bises

  • Celine says:

    Enseigner la politesse, ce n’est pas enseigner le respect. C’est faire dire une suite de mots dans un contexte donné. Contraindre quelqu’un à le faire contre son gré, c’est ne pas le respecter.
    Ce qui est important dans l’éducation, ce n’est pas de « se faire obéir ».

    Par ailleurs, je trouve ça irrespectueux envers les autres de sermonner ses enfants devant eux. Je trouve ça indécent de leur imposer une scène de famille que je trouve aussi intime qu’une scène de ménage d’un couple.
    Imposer ce spectacle et exiger en plus qu’ils gardent le silence, je trouve ça totalement irrespectueux.
    Ok ce sont tes enfants, ils sont ta propriété et tu peux les traiter de la façon dont tu as envie. on n’a pas à s’en mêler, c’est vrai que la société dans laquelle on vit fonctionne comme ça. Mais sois consciente que tu imposes un spectacle aux autres qu’ils ne veulent pas forcément voir. Une scène que je juge violente et que je ne pourrais supporter.

    • Mère Débordée says:

      Je ne considère pas mes enfants comme ma propriété. Je tente juste de leur apprendre les fondamentaux pour s’adapter dans notre société actuelle.
      Reprendre mes enfants devant quelqu’un me parait judicieux quand il se comporte de manière irrespectueuse. La politesse fait parti du respect. Respect de l’autre, des conventions…
      Nous n’avons apparemment pas la même vision des choses 😉

Laisser un commentaire