La BD de Pacco sur la garde alternée

La BD de Pacco sur la garde alternée

Un mois désormais que l’organisation concernant la garde alternée est en place chez nous.
Un mois de rodage, qui me permet de faire un bilan.

Les enfants ont bien compris le principe de l’alternance. Mais les jours sont encore flous pour eux. Nous devons leur rappeler le jeudi soir que le lendemain, c’est chez l’autre parent qu’il iront, et ce pour 7 jours.

Ils ont également bien intégrés le fait que chaque parent, chaque maison a ses propres règles.
Ce qui est autorisé chez papa ne le sera pas forcément chez moi, et vice versa.
Le fait aussi que les fonctionnements diffèrent : chez moi, ils devront aider aux tâches ménagère comme mettre et débarrasser la table alors que chez papa, l’accès à la cuisine leur est interdit.

Ils ont l’air de ne pas être trop perturbés par les changements de rythmes non plus.
Chez moi, on se lève tôt pour être à la garderie dès 7h30 et je ne les récupère que vers 18h. Des grosses journées. Alors que chez papa, ils arrivent à l’heure de l’école et en sortent au maximum à 17h15.

Nous cherchons encore une solution pour le « sac du vendredi », avec les consoles, doudous et documents importants type carnets de santé.
Je ne me résigne pas à les faire partir avec un sac de plus le vendredi à l’école. Pour ne pas les charger mais surtout parce que je crains les vols (et les pertes).
Ou peut-être une valisette à cadenas ?

Nous essayons vraiment de préserver le couple parental. Nous commençons à avoir quelques accrochages sur des questions autres que les enfants mais, pour le moment, nous arrivons à faire la part des choses et à passer outre pour rester le plus sereins possible sur les questions parentales.
Nous échangeons dès que besoin. J’essaye de le faire par mail au maximum pour avoir une trace écrite.
De plus, l’écrit permet de bien réfléchir à ce que l’on veut dire et à la réponse à apporter.

Il a fallu remettre certaines choses à leurs places.
Cela m’a permis de réaliser que malgré tout nos beaux projets, la réalité est autres, et qu’il allait falloir vraiment cloisonner et « oublier » l’autre dans l’organisation.

C’est dommage, et pour les enfants, et pour moi. Tant pis.

Dans quelques jours, je rentrerais en stage.
L’organisation devra être ajuster avec l’intervention d’une garde d’enfant à domicile pendant mes semaines avec les enfants.
On verra ce que ça donnera…

macaron-rdv-education

15 réponses à to “Une semaine sur deux”

  • celine says:

    Bravo à vous….mais effectivement moins se voir possible permet de tourner la page et évite les « sujets » sensibles. Pour le reste le sac ici pas question non plus….mais le doudou va dans le cartable nous n avons rien besoin d autres….on a tout en double pour éviter justement de trimballer. Certes ça fait des frais mais c est mieux pour eux la tablette console on 1 pas forcément les mêmes envies que chez l autre parents….

    • Mère Débordée says:

      Oui, on verra. Mais pour le moment, clairement pas les moyens d’acheter des consoles en double. Peut être comme idée de cadeaux communs à noël ?

  • Sab says:

    Pas facile surtout au début mais petit à petit ça ira mieux. L’important est que les enfants le vivent bien. Comme mon père disait « j’ai raté mon mariage mais j’ai réussi mon divorce » 😉

  • WonderMômes says:

    Belle démarche que vous avez le papa et toi. Ca ne doit pas être évident pour les affaires, pas de trucs à te donner vu que je ne suis pas passée par là. Courage pour ton stage ! Merci pour ta participation !

  • Ce n’est jamais un moment facile et l’organisation doit être au mieux pour vous mais aussi (surtout ?) les enfants qui n’y sont pour rien eux.

  • Natacha says:

    Je connais ça par coeur je suis belle-mère depuis 6 ans les loulous en garde alterné on a fini par abandonner le sac de vêtement, on en achète pour chez nous, déjà leur maman nous ramène le sac de chaussure, les affaires du collèges de la grande, et sa trousse de toilette (déjà trop ^^) c’est le début, un jour ce sera plus simple, du moins je vous le souhaite!

    • Mère Débordée says:

      Les vêtements sont déjà achetés pour chaque maison ici. C’est plus les consoles portables, carnets de santé et doudous qui me posent soucis (et je n’ai clairement pas les moyens d’acheter les consoles en double)

Laisser un commentaire