Image : http://www.cote-momes.com/1er-age-0-3-ans/eveil-education/un-enfant-autonome-est-un-enfant-heureux-c806.html

Image : http://www.cote-momes.com/1er-age-0-3-ans/eveil-education/un-enfant-autonome-est-un-enfant-heureux-c806.html

Comme dans tous les couples parentaux, il y a des pierres d’achoppement entre mon Ex et moi.

La principale, depuis qu’on est devenus parents, c’est notre façon de voir les choses avec les enfants.

Perso, je suis plutôt cool. Je les laisse tenter des choses qui ne sont pas forcément de leurs âges.
Je pars du principe que s’ils veulent essayer, c’est qu’ils s’en sentent capables.
Bien entendu, je reste à proximité pour les aider.

Nous avions commencé à nous disputer sur ce genre de truc quand Gremlins a eu 9 mois. Il commencait à marcher, et savait déjà monter sur le canapé. Mais pas en redescendre.
Son père, hyper flippé, le collait, lui disant qu’il allait se faire mal.
Moi, je le laissais tenter toutes les méthodes qu’il voulait pour apprendre à descendre, en partant du principe que je ne serais pas forcément toujours là pour le voir faire et l’empêcher de se faire mal. Après tout, il suffit d’une fois, de 5 minutes d’inattention.
Je voulais donc qu’il apprenne rapidement à descendre seul.

Nous avons eu une dispute mémorable quand il m’a reproché d’avoir laissé Schtroumpfette seule, très maladroite, sur une grande structure de jeu du parc pourtant adapté à son âge, pour pouvoir la prendre en photo.
Il m’avait même traiter de folle irresponsable.
Pour moi, je ne voyais pas le problème. Elle avait voulu aller là, avait l’air à l’aise, on a passé deux heures au parc, seule avec les 3 loulous alors que Tisinge avait 6 mois) et on s’est éclatés. Et j’ai encore des photos.

Tu l’auras compris, Ex est un flippé, qui croit que les enfants sont en sucre. Pour tout.

Je les laisse toujours essayer s’ils s’en sentent capables et je suis là s’ils ont finalement besoin d’aide.

Depuis que je suis séparée, les choses sont plus cools. Les enfants me disent souvent qu’ils apprécient de ne pas être traités comme des bébés. Tout simplement parce que je ne les surveille pas comme du lait sur le feu.

Quand je suis allée pour la première fois à la piscine avec eux (avant, c’était dans notre jardin), je m’en faisais tout de même tout un monde. Seule, avec 3 enfants.
Arrivé sur place, je me suis bien rendu compte que leurs centres d’intérêts étaient différents. Tisinge préférait la structure de jeu de la pataugeoire.
Les grands, eux, le petit bassin.
Dans un premier temps, j’ai exigé que nous restions tous ensemble. Puis je me suis rendue compte à quel point c’était frustrant.
Alors, j’ai décidé avec beaucoup d’appréhension d’accepter que chacun puisse aller où il voulait.
Je me suis mise entre les deux bassins, pour surveiller d’un œil chacun d’eux.
Et au fur et à mesure, j’ai fini par rester dans le petit bassin à jouer avec les grands pendant que Tisinge faisait des aller-retour entre nous et la pataugeoire.
Puis j’ai carrément laissé les deux grands ensemble pendant que j’étais à la pataugeoire avec le dernier.
J’ai juste expliqué les règles, et tout s’est super bien passé, les enfants étaient ravis et n’attendent qu’une chose depuis : y retourner. Et moi, j’ai passé un super moment et pu prendre plein de photos.

CarDV CAMERA

Mon immeuble fait parti d’un groupe d’immeuble mis en carré. Au centre, nous avons un petit parc. Il y a deux endroits qui donnent sur la rue.
Jusque présent, je refusais qu’ils y aillent si je ne pouvais les accompagner et les surveiller.
Mais depuis quelques jours, les deux grands ont le droit d’y aller seuls. Ils savent qu’ils n’ont pas le droit de s’approcher des sorties.
Et tout se passe très bien.

J’apprécie cette liberté que ça me donne, tout comme à eux.

Dans un autre registre, je pars du principe qu’à leurs âges (4, 6 et 8 ans), il y a des choses qu’un garçon doit savoir qu’ils sont en âge de faire seuls.
Ils s’habillent et se déshabillent seuls entièrement, et ce, depuis leurs 3 ans.
Ils se douchent seuls aussi, même Tisinge, depuis plus d’un an.

Depuis quelques mois, ils préparent seuls leurs petits-déjeuner. Ils sont tout à fait capable de se verser un bol de lait et de prendre leurs céréales.
Cela me permet de grappiller quelques précieuses minutes de sommeil supplémentaire, surtout sachant que Tisinge est sur le pont dès 6h !

Je ne m’occupe plus des devoirs des grands. Ils font seuls puis je fais une vérification avec eux si nécessaire.
Même les poésies, ils les apprennent seuls dans leur coin puis viennent me la réciter.
Ça fonctionne, ils sont contents parce que « Je sais faire tout seul mes devoirs, je suis grand moi » et les résultats sont toujours très bons (ils sont dans les premiers de leurs classes respectives).

En novembre, j’avais mis en place un tableau des tâches ménagères.
A l’âge de Gremlins, 8 ans, je savais déjà me faire cuire des pâtes et faire la vaisselle (à la main). Je suis donc partie du principe qu’ils pouvaient tout à fait participer aux corvées du quotidien. Ainsi, ils apprennent aussi que ça ne se fait pas tout seul et qu’il faut respecter le travail des autres.
Mes trois enfants savent donc remplir, lancer et vider un lave-vaisselle, un lave-linge ou un sèche-linge.
Ils mettent, débarrassent et nettoient la table.
Ils ne râlent pas, s’entraident et n’hésitent pas à me proposer leur aide pour les autres taches du quotidien.
Gremlins s’était inquiété de savoir qui le ferait les semaines où ils sont chez leur père. J’ai du rappeler qu’avant qu’ils fassent tout ça, je le faisais seule ! ^^

J’essaye simplement de les laisser faire preuve d’autonomie sans leur mettre de trop lourdes responsabilités sur les épaules.
Je ne leur demande pas, par exemple, de surveiller les cadets. Ils sont trop jeunes et c’est une responsabilité trop lourde à cet âge.

Parfois, j’hésite : n’est ce pas trop leur demander ?
Mais on tente et on voit. Si c’est trop compliqué, trop « lourd à porter », on abandonne et on attend qu’ils grandissent pour essayer de nouveau.

Peut-être que j’ai cette façon de faire car j’ai été très vite autonome moi même, et que je détestais enfant avoir l’impression de ne pas pouvoir faire seule ?

macaron-rdv-education

 
Eux aussi te parlent d’autonomie

Développer son autonomie : http://www.wondermomes.fr/developper-autonomie-enfant
L’autonomie chez nos enfants par Maman Moderne Politiquement Incorrecte :http://wp.me/p5QFh5-uc
Maman Mammouth : La vie pratique, vecteur d’autonomie : http://www.maman-mammouth.com/la-vie-pratique-vecteur-dautonomie/
[jeudis éducations] Autonomie par Mamanfashionetseskids:http://www.mamanfashionetseskids.com/2015/05/jeudis-educations-autonomie.html

8 réponses à to “Une question d’autonomie”

  • Lepitre says:

    Génial! Ça me fait plaisir de lire cela… Avec mon entourage flippé, j ai souvent l impression d être inconsciente… Mon fils a 3 ans et suis accord pour qu il essaye de faire un maximum de choses par lui même. Il n y a que laisser des enfants dans un parc sans surveillance que je ne pourrais pas mais ça c est a cause de l actualité.

    • Mère Débordée says:

      On surprotège un peu trop nos bambins. Et du coup, dès qu’on a tendance à les laisser faire, les gens sont choqués. Ca ne m’étonne pas que tu ai l’impression d’être inconsciente aux yeux des autres 😉

Laisser un commentaire