Quand je pense qu’il ne reste qu’un gros mois et demi avant la naissance de BbKinder !

La naissance est prévue pour le 19 décembre, ce sera un déclenchement. Et pour tout vous dire, je n’ai quasi rien fait pour préparer cette naissance qui approche à vitesse grand V.

En plus, ce mois d’octobre a été peu sympathique niveau grossesse.

Si j’ai réussi à me débarrasser des vomissements gravidiques grâce au traitement conseillée par une copinaute (du Donormyl, pour celles que ça intéresse), les contractions ne me lâchaient pas depuis la pose de la sonde rénale en juillet.
Heureusement, ces dernières n’agissaient pas sur le col. Les SF me parlent de contractions d’irritation dues à la sonde.
Mais ça reste fatiguant et la sonde, avec le poids de bébé, est de plus en plus gênante, provoquant des douleurs à la marche.

Mais il y a quelques jours, coup de théâtre. Mon rein gauche (c’est le droit sur lequel la sonde est posée) me fait atrocement mal.
Passage aux urgences pour découvrir que ce dernier est désormais lui aussi victime de calcul.
La pose d’une seconde sonde en attendant la fin de la grossesse est prévu le lendemain.

Lundi matin, au bloc, la pose se passe bien, et le chirurgien en profite pour changer l’autre, qui aurait du l’être dans 15 jours.
On me fait tout ça sous rachis-anesthésie (la même que pour une césarienne, pour situer) puis on m’installe en salle de réveil en attendant que les effets s’estompent.

Sauf que, petit à petit, des douleurs, de plus en plus violentes, de plus en plus longues se font sentir.
Vite, appel à une sage-femme, monito qui montre des contractions assez élevées de 45 secondes toutes les 5 min….

C’est trop tôt, je suis à tout juste 31 SA. Mais les médicaments sont sans effet.

Ils ont fini par me donner du Tractocyle, un médicament très fort qui stoppe les contractions trop précoces risquant de provoquer l’accouchement.
L’effet se fait sentir au bout d’une vingtaine de minutes, un vrai soulagement parce que la violence des contractions commençaient à se faire sentir sur le col, avec cette sensation de poussée qui m’a légèrement fait stresser.

Je suis restée hospitalisée, sous traitement, pendant une semaine. Je ne suis sortie que vendredi, à temps pour le retour des enfants de chez leur père.

Le col a souffert de cet épisode. Il s’est raccourci et à 2 mm près, j’aurais été bonne pour une hospitalisation longue durée (ils gardent si col à moins de 30mm. J’étais à 31) et s’est un peu ouvert.
J’ai donc ordre de me reposer le plus possible, de rester le plus possible alitée et de revenir aux urgences si les contractions réapparaissent.

Du coup, je suis en plein dans les préparatifs de l’arrivée de bébé et surtout, dans ceux de Noël aussi, car je veux que tout soit terminé le jour de l’accouchement. Si j’arrive jusqu’au 19 décembre, ce n’est pas après que j’aurais le temps de chasser les cadeaux ^^

Je commence des listes de ce qu’il faudrait que je trouve avant la naissance : un matelas pour son lit à barreaux, un berceau cododo, des biberons, une écharpe de portage….

Heureusement, je dois récupérer par une amie poussette + cosy, baignoire sur pieds….

J’ai repéré chez une copinaute facebook un lot de vêtements 1 mois et 3 mois qu’il faut juste que je récupère. Je dois voir comment m’organiser car c’est à 45 min de voiture et avec les contractions…
Quand j’irais, rapidement du coup, j’en profiterais pour un détour chez Ikéa pour les meubles manquants (une étagère dans le salon, la table à langer qui ira dans la salle de bain)…

Les travaux de tapisserie vont devoir désormais attendre l’après-naissance. Ça m’agace car mon salon me semble sans cesse en travaux et j’aurais aimé que ce soit fini avant.
Ainsi que la chambre de Schtroumpfette et le couloir.
Tant pis, il faut savoir être raisonnable.

Et c’est là que je me dis que j’aurais dû m’occuper de tout ça avant.

Pour Noël, les cadeaux sont quasi bouclés. Il ne me manque que quelques petites choses : le télescope pour Tisinge, un truc Lego Friend et un jeu de société pour Schtroumpfette, un jeu de DS et des livres pour Gremlins.

Heureusement, la plupart, je vais pouvoir les commander via le net et recevoir directement à la maison.

Je vais aussi préparer une valise pour la maternité, « juste au cas où ». Devoir partir à l’arraché comme la dernière fois, m’a convaincue de préparer ce qu’il faut, pour ne plus avoir à regretter de ne pas avoir ce dont j’ai besoin en cas d’hospi.

Et enfin m’occuper de cette séance photo que je dois programmer depuis plusieurs semaines pour garder un souvenir de cette grossesse.

Bref, il est temps que je m’active doucement mais sûrement !

Une réponse à to “Un 7eme mois en demi-teinte”

Laisser un commentaire