macaron-rdv-education

Avant les vacances d’hiver, une maman de l’école avec qui j’avais sympathisé et qui était enceinte s’est retrouvée en difficulté.
Enceinte de presque 5 mois, elle avait de grosses contractions et un risque énorme d’accouchement prématuré, et devait rester alitée chez elle.
Je lui avais donc proposé de véhiculer ses enfants matin et soir à l’école.

Après les vacances d’hiver, la question ne se posait plus puisqu’elle avait inscrit les enfants dans l’école touchant sa maison, et s’était arrangée avec une voisine pour faire emmener et ramener ses enfants.

Je suivais donc sa grossesse de loin, par texto.

Fin mars, enceinte de presque 6 mois, elle me disait avoir encore des contractions.

Le mois d’avril ayant été particulièrement éprouvant pour moi, je n’ai pas pris de ses nouvelles.
Alors, quelle ne fut pas ma surprise, hier soir, en allant chercher mes enfants au centre aéré, de la voir de dos, aller chercher les siens.

Je cours la rejoindre et ravie de la voir enfin debout et en forme, lui demande comment ça va.

Elle se retourne, contrite. Et là, m’annonce qu’elle a perdu son bébé il y a 3 semaines.
Le coup de massue.

Mes enfants, dans la voiture, me demandaient si la maman de leur copain avait eu son bébé, m’ayant vu lui parler.

Il a bien fallu que j’explique.

Moi : « Non, et il ne faut pas aller lui demander où est son bébé »
Eux « Ben pourquoi ? »

M : « Parce que son bébé est mort, chéris. Il est mort dans son ventre alors, elle est triste. »

Je sens que la question les turlupine. Un bébé qui meurt. Qui meurt dans le ventre de sa maman.
Cela leur semble impossible, irréel, et ils me le disent.

Je leur ai donc expliqué que, parfois, quand une maman a un bébé dans le ventre, il arrive que ce bébé meure parce qu’il est malade ou qu’il y a un problème. Que ce n’est de la faute de personne, que ce n’est pas de chance, mais que cela rend le papa et la maman très triste.

Gremlins me demande alors « Mais ! Elle ne pourra plus jamais avoir de bébé alors ? »
La question le touche, il est au bord des larmes.

« Si chaton, elle pourra en avoir un autre. Cela n’empêche rien.»

Je le vois sceptique

« Tu sais, avant de t’avoir, toi, j’ai perdu 3 bébés, moi aussi. 3 bébés qui sont morts dans mon ventre. Cela m’a rendu très triste. Et puis tu es arrivé, et après ta sœur et ton frère »

Cela l’a rassuré.

Ils ont 7 ans, 5 ans ½ et 3 ans ½ . Je ne m’imaginais pas avoir cette conversation avec eux.
J’avais un peu l’impression de pédaler dans la semoule, mais apparemment j’ai su trouver les mots.

J’ai une énorme pensée pour cette maman. Parce que je sais trop bien ce que ça fait.

3 réponses à to “Plus de bébé [Jeudis Education]”

  • Quelle tristesse <3 pleins de courage a cette maman et bravo pour avoir trouvé les bons mots

  • 1boutdevie says:

    Ton article m’a mis les larmes aux yeux. Je suis tellement dans la peur de vivre la même chose en ce moment. Je passe mon temps à me demander si cette grossesse arrivera à son terme. Entre le repos total et maintenant les contractions douloureuses qui ont débarquées. Je me demande souvent comment je pourrais expliquer ça à Moustik si ça devait arriver. Elle qui passe son temps à me demander quand le bébé sera là. En tout cas bravo à toi. Ce n’est pas évident de trouver les mots pour des enfants dans de telles situations. Plein de courage à cette maman et à sa famille.

Laisser un commentaire