A toi, qui te crois tellement irrésistible alors que tu es au mieux lourd, au pire agressif.
Quelques conseils sur la drague de rue !

Tout d’abord, saches que quand je m’habille, me coiffe, me maquille le matin, je ne le fais pas pour spécifiquement pour toi. Je ne te connais même pas.
Je décide de ma tenue en fonction du temps, de mes envies, de mes humeurs.
L’essentiel, c’est que je me plaise, moi. Parce que si je me plais, je serais plus légère, plus souriante aussi. Et j’aurais l’impression que le monde entier me trouve belle.

Le port d’une jupe, d’un short ou d’un décolleté ne veut pas dire que je suis en chaleur ou que je veux absolument me faire sauter par le premier mec qui passe dans une ruelle sombre.
Arrête aussi, quand on se plaint des réflexions désobligeantes et sexistes, de dire que c’est à cause de vêtements trop courts. TU MENS !
Assumes que tu peux être un gros con même avec une fille qui porte une robe qui arrive aux chevilles, un pantalon ou un gros pull.

Point crucial : ai pour moi le même respect que tu aurais, idéalement, pour ta mère ou ta sœur.
Apprécierais tu qu’elles soient interpellées comme tu le fais avec moi, comme si leur métier était d’être prostituées ?

Que tu me trouves jolie ou charmante, c’est une chose. Tu peux tout à fait me le signaler gentiment par un « Mademoiselle, je vous trouve charmante / très belle ». Tu peux aussi tout à fait me faire part de ce qui t’a plu « Vous avez un sourire magnifique / des yeux superbes… »

technique_de_drague__opt

Non, le « T’es bonne » ou encore « Tu suces » ne me donnera jamais envie d’en savoir plus, ni de te répondre. Je ne suis ni ta copine, ni ta pote, ni une pute.
Déjà, ne me tutoie pas. MONTRE MOI DU RESPECT !

Arrête de prendre comme une offense personnelle un « Non merci » ou le silence que je t’oppose.
Tu n’est rien pour moi. Tu ne compte même pas dans ma vie, tu n’es qu’une ombre qui traverse mon regard et que, éventuellement, j’aurais peut être envie de voir de plus près.
Si je ne te souris pas, si je ne te réponds pas, c’est peut être que tu es juste le 10eme à venir me draguer, que je suis de mauvaise humeur, que je pense à mon enfant malade, aux problèmes de taff….

Si je te dis non, c’est non. Inutile d’insister. Ni de proposer plus (un verre, une chambre d’hôtel)
Non, je n’ai pas envie de faire une rencontre, de boire un verre, de devenir ton intime.
J’ai juste envie d’être tranquille et de rentrer chez moi.

Abstiens toi des commentaires désobligeant que tu maîtrises si bien. Je m’en tape si tu n’aimes pas mon vernis à ongles, ma coiffure, ma silhouette ou ma robe. Chacun ses goûts. Si ça ne te plaît pas, tais toi et passes à autre chose.
A quoi ça sert, franchement, de venir sortir à une fille que tu trouves qu’elle a un « gros cul », qu’elle est moche ou qu’elle se fringue comme un sac ?
Est ce que moi, je te dis que je trouve tes mèches horribles, que ton caleçon qui dépasse me dégoûte ou que ton pauvre français me donne envie de vomir ?

Arrête aussi de me dévisager de haut en bas, de mater mes seins ou mes fesses. Ça ne te donneras aucun point bonus, bien au contraire.
Fais le discrètement en faisant en sorte que je ne te vois pas. Et quand tu m’interpelles, arrête. Ne regarde que mon visage, mes yeux. Tu auras ainsi beaucoup plus facilement mon attention.

Sois intelligent : je suis une femme, par définition et en général plus faible que toi, homme. Et je subis chaque jour la « drague » qui s’apparente plus à de l’agression sexuelle de tes congénères.
Sois rassurant. Ne sois pas insistant, ne me suis pas, ne cherche pas à me toucher. Tu ne feras que me faire peur et me faire fuir.

Si j’accepte d’aller boire un verre avec toi, j’accepte seulement ça. Cela ne veut absolument pas dire que tu peux me peloter dans la seconde ni que je t’ouvre mon lit.
Sois patient. Séduis moi, rassures moi. Et prends ton temps. Tu n’en auras que plus de panache et mon respect en plus.

Ne drague pas en bande. nous ne sommes pas des chacals. Quand je te vois arriver entouré de ta cour, je ne suis déjà plus dans de bonnes dispositions pour être séduite. Non. J’appréhende d’être agressée, insultée, bousculée.
C’est fini la maternelle. Si t’as besoin que tes potes t’assistent pour draguer une fille, va voir un psy, il est temps de couper le cordon.

Un autre point crucial : NE ME TOUCHE PAS.
Nous ne nous connaissons pas, nous ne sommes pas intimes. Tu envahis mon espace et me donne l’impression d’être agressée.
Je ne suis pas à ta disposition. Toucher quelqu’un sans son consentement, c’est une agression.
Oui, même si je t’ai souri, même si j’ai accepté d’aller boire un verre.
Ça ne te donne aucune excuse pour me bousculer, me toucher, et surtout pas à certains endroits.

Quand tu cherches à séduire une fille, ne la traite pas comme la prostituée de ton quartier ou comme la fille qui couche avec tout le monde.
Traite moi comme une chose précieuse. J’ai tant à donner, je mérite au moins d’être dorlotée, choyée et respectée.

Si je te donne mon numéro de téléphone, ne me harcèle pas. Tu as réussi à m’intriguer, ne me donne pas l’impression d’avoir affaire à un psychopathe.
Envoie moi un SMS. Pas un sexto. Juste un « Comment vas tu ? Je pense à toi », ça suffira.
Ne t’impatiente pas si je ne réponds pas dans l’instant. Je suis peut être occupée, peut être intimidée.

En bref, évite d’être un gros lourd. Évite aussi de devenir mon agresseur. Sois un homme doux, respectueux et à l’écoute. Pas le type qui balance des insultes toutes les 5 minutes. Ta mère t’as certainement mieux élevé que ça, fais lui honneur.
Traite moi comme tu la traiterais, ou comme tu aimerais qu’on traite ta propre fille quand tu en auras une. Et tu seras certainement beaucoup plus charmant à mes yeux !

3 réponses à to “Plan drague”

Laisser un commentaire