We_Can_Do_It!

Agoaye a choisi un sujet difficile cette semaine. Parce que qui dit victoire, dit « être fière d’avoir réussi ». Et de quoi suis-je si fière que je le considère comme une grande victoire ?

J’y ai longtemps réfléchi mais tout ce qui me venait en tête était des choses futiles, peu importantes finalement avec le recul.

Puis j’ai trouvé.

Il y a 3 choses que je considère comme des grandes victoires personnelles.

La première de mes victoires, fut de faire reconnaître que ma Schtroumpfette avait un problème. Quand les enseignants et médecins ont admis qu’il y avait un problème, cela faisait déjà deux ans que je cumulais les avis de différents professionnels pour prouver que j’avais raison, que son retard de langage était plus qu’un simple retard banal et méritait une attention soutenue.
Le jour où on m’a enfin dit « Votre fille a un problème » fut donc une victoire, amère certes, mais grande. Car cela a permis d’enfin mettre en place des choses pour l’aider.
Il y a encore des batailles à mener là-dessus comme la pose d’un diagnostic, mais c’est fait, enfin, tout le monde admet que non, ce n’est ni de la paresse, ni de sa faute, mais qu’il y a bien une pathologie et qu’elle a besoin d’aide.
Et nous aussi.

La seconde victoire, je crois que c’est ma décision de faire une chirurgie de l’obésité. J’étais obèse, mal dans ma peau et malgré tout mes efforts, rien n’y faisait.
J’ai suivi le parcours sans être sûre de me faire opérer.
Le jour même de l’intervention, avant qu’on m’endorme au bloc, il y a bien eu 15 min où je me suis dit « Non, je dois tout annuler ».
Mais je l’ai fait. Et malgré les difficultés, je ne regrette rien. J’ai retrouvé un état de santé, physique et moral, qui contrebalance les problèmes que cela a pu engendrer. Une qualité de vie bien plus belle.
Et surtout, une estime de moi. Je me trouve belle. Je sais que je me plais.
D’ailleurs, pendant un moment, j’ai repris du poids et je me suis rendue compte que ces 4 kilos de plus, je les aimais bien. Ils rendent mes joues moins creuses, mon visage moins tiré. Je me rends compte que je me préfère ainsi.
Et j’ai découvert le plaisir de me faire belle, d’acheter des jolis vêtements, du maquillage….

Ma 3eme grande victoire est récente, elle. C’est quand j’ai décidé de partir, de divorcer.
Une décision douloureuse, longuement réfléchie et pourtant pendant un moment, je me suis retrouvé hésitante.
Et une fois partie, j’ai eu peur. N’avais-je pas fait une erreur ?
Un an plus tard, je peux dire que non, et que c’est une belle victoire. J’ai fait le pari de ne plus me contenter d’une existence médiocre et sans joie pour essayer de trouver mieux.
Et même si je suis toujours célibataire et qu’être en couple commence à me manquer, même si le quotidien, le financier est parfois difficile, je ne regrette rien.
En prenant cette décision, je me suis trouvée moi même.
J’ai eu un moment de déprime, on peut même parler de dépression. Je remonte doucement la pente. Et j’apprécie cette liberté que m’apporte cette séparation, cette impression de mieux gérer ma vie, d’avoir trouver un équilibre et d’avoir permis aussi à mes enfants de retrouver une vie saine et équilibré malgré tout cela.

Il y a tant d’autres victoires, mais je crois que ces trois-là sont les plus importantes.

http://www.agoaye.com/

http://www.agoaye.com/

4 réponses à to “Mes plus grandes victoires.”

Laisser un commentaire