Les tâches ménagères

nor
Avant que je ne me décide à quitter le père de mes aînés, les taches ménagères, pour l’immense majorité, étaient faites par moi.
Je travaillais à mi-temps, Ex a temps plein, et il trouvait normal que ce soit donc à moi de gérer tout ça, en plus du reste.
Ce qui me faisait bien suer mais j’avoue qu’à un certain moment, j’ai fini par lâcher l’affaire, car je n’avais plus envie de me battre avec lui pour ça.
En fait, je n’avais plus envie de me battre avec lui pour rien. Je me considérais déjà comme célibataire et faisait comme s’il n’était pas là dans l’attente d’avoir enfin le courage de partir.

Quand j’ai quitté Ex et aménagé seule, les enfants avaient 4, 6 et 7 ans. Et pendant quelques temps, j’ai continué à faire tout toute seule, trop habituée à ne pas les solliciter.

Jusqu’au moment où j’ai vraiment « péter un plomb » devant leur manque de respect devant mon travail : les affaires jetées en vrac et jamais ramassées, les trucs qu’ils salissaient alors que je venais à peine de nettoyer…
Le déclic a été de voir Tisinge jeter carrément un mouchoir sale par-terre, parce que la poubelle, située 2 mètres plus loin, devait être trop loin et que c’était moins fatiguant de faire ainsi… Après tout, maman rangera.

C’est là que je me suis rendue compte que je n’avais quasiment jamais rien demandé à mes enfants, et que ce n’était clairement pas leur rendre service.

J’avais lu quelques temps avant qu’un enfant capable d’utiliser une télécommande ou une tablette était tout à fait capable d’utiliser une machine à laver.
C’est si juste finalement.

J’ai donc décidé que chacun aurait 3 taches par jour à faire, que cela changerait chaque jour.

4 ans plus tard, les tâches ont changées, mais elles sont toujours au nombre de 3, dans les 9 suivantes :
– Vider et remplir le lave-vaisselle
– Remplir et lancer le lave-linge
– Remplir et lancer le sèche-linge
– Mettre la table
– Débarrasser la table
– Nettoyer la table
– Nettoyer la litière des chats
– Donner à manger aux chats
– Vider la poubelle

Quand les grands sont là une semaine sur deux, ils doivent donc chaque jour faire 3 de ces tâches, selon un tableau accroché dans l’entrée.

Souvent, c’est la soupe à la grimace. Ils n’ont pas forcément envie, certaines tâches les amusent plus que d’autres.

Néanmoins, ils les font. Parce que j’ai dans le même temps fait comprendre que je n’étais pas une bonniche et que pour qu’une maison soit un minimum propre et agréablement habitable, c’était l’affaire de tous ses occupants.

Ils savent que s’ils ne descendent pas leur linge sale, il ne sera pas lavé. Tant pis pour eux…

Même PetitPépin, qui n’a pas encore deux ans, sait sans avoir besoin qu’on lui demande mettre et débarrasser sa table. Il vide les restes de son assiette dans la poubelle et met ses couverts sales dans l’évier.
Il sait mettre son linge sale dans le lave-linge et sait mettre le linge propre dans le sèche-linge quand la machine est finie.
Il m’aide déjà à vider le lave-vaisselle et range tout au bon endroit (on a eu un peu de casse mais tant pis)
Et depuis quelques mois, il se fait un devoir, le matin, de remplir la gamelle de croquettes des chats, et pense de lui-même à refermer le contenant à croquettes.

Si à même pas deux ans, et sans que je ne le lui demande, il est capable de faire ça, je considère que les grands sont capables eux aussi d’en faire autant, et même plus.

Depuis, ils sont bien plus respectueux du travail de la maison. Ils essayent de faire attention.
Ils se sont rendus compte que ce n’est pas forcément très drôle de ranger et nettoyer, et que ça prend du temps qu’on aurait préféré mettre dans autre chose.

Ils restent des enfants et il me faut souvent rappeler que « Hé ! Ca ne va pas se ranger / nettoyer tout seul ! »

En ce moment, ils me font rire, parce que quand ils voient leur petit frère vider son assiette ou ranger la vaisselle, ils sont étonnés qu’il le fasse à son âge.
Ce qui me permet de leur rappeler que si à deux ans, il le fait, à leurs âges, ils devraient le faire seuls sans que je demande….

Certains considèrent que des enfants ne devraient pas avoir à faire les tâches ménagères car c’est le rôle des parents.
Personnellement, je considère que les tâches ménagères sont le rôle de tout le monde dans une maison et que plus tard, ils seront adultes. Et qu’ils doivent donc bien apprendre à quoi ça sert et comment le faire.

Et j’espère que quand ils seront adultes et autonomes, chez eux, avec leurs coinjoint-e-s, cela leur permettra de savoir gérer leur maisonnée et de comprendre que ce n’est pas toujours au même de faire, que c’est un travail d’équipe.

Histoire d’éviter la fameuse charge mentale qui incombe souvent…. aux femmes ^^

8 commentaires sur “Les tâches ménagères”

  1. Je plussoie !!! Les tâches sont l’affaire de toutes et tous et ce dès le plus jeune âge en fonction des possibilités de chaque enfant.
    Forcément je vais partager ton article maintenant

  2. J’ai le même ressenti ! Étant en congé parental, j’ai l’impression de devoir tout faire, cela a l’air de sembler normal pour tout le monde.
    Mais j’avoue en avoir marre du manque de respect. Quand on passe sa journée à tenir la maison propre (pas évident avec 3 filles de 7 et 4 ans et une de 9 mois) et que Monsieur rentre du travail, prend sa douche et que ses affaires sont éparpillées dans toute la maison, idem pour les filles, et que ça restera par terre jusqu’à ce que je ramasse… le moral en prend un coup !
    Je râle, ça dure une journée et le naturel revient au galop.
    Lorsque je reprendrai le travail, j’ai dit à mon mari qu’il paiera une femme de ménage sinon je pense qu’on finira par se séparer à cause de rancoeur qui s’installe petit à petit.

  3. Vider le lave-vaisselle ne vide pas la charge mentale.
    C’est juste un partage des tâches.
    Dans ma petite famille, la charge mentale me reviens et si je demande pour la partager, mon conjoint propose de m’aider en faisant quelques tâches ménagères. Il ne prend donc pas de charge mentale.
    Prendre une partie de la charge mentale c’est : penser à vérifier les vaccins des enfants avant de partir à l’autre bout de la planète, prendre l’initiative (tout seul sans que je demande) de mettre une lessives, vérifier s’il faut faire des courses (pas juste faire les courses avec la liste de Madame), ….
    Donc ici on partage les tâches mais pas la charge mentale.

    1. Pour prendre des initiatives, il faut savoir les tâches à faire et comment. C’est en apprenant à nos enfants que les tâches ménagères et administratives sont un passage obligé bien que pas drôle qu’ils sauront plus tard les faire seuls, en comprendre les difficultés et la valeur, et partager la charge mentale par la suite

  4. Tu as eu raison de changer les choses ! Mon petit garçon a 3 ans et naturellement depuis qu’il est petit il m’aide dans mes tâches, toujours là. Je suis si fière de lui ❤

Un petit mot doux ? N'hésitez pas !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.