Enfant, mes parents ont longtemps essayé de se battre pour que l’on mette nos chaussons. Ils ont fini par abandonner le combat.

Combat que j’ai repris avec mes enfants. Surtout depuis que nous avons emménagé dans notre maison et qu’il y a du carrelage bien froid.

Avec mes trois gnomes abonnés aux bronchites et aux rhumes en tous genres, j’y mets encore plus de volonté qu’eux à les oublier, ces fichus chaussons !

Autant les deux grands en ont fait une habitude, autant Tisinge, lui, tient de sa mère et il faut toujours lui redire de mettre ces foutus chaussons.
Et bien souvent, il en manque un.

Et selon Tisinge, quand il manque un chausson, si tu lui demandes où il l’a mis :

« Je sais pas, il est parti en vacances peut-être, je crois »

Donc les chaussons partent en vacances. Bien, bien. (Les salauds, z’auraient pu m’emmener merde !)

Mais parfois, les choses disparues ne sont pas parties en vacances, non, non.

Mais où est donc le paquet de M&M’s ou le sachet de gâteau, ou mon téléphone portable ?

À cela, il suffit d’aller jeter un œil sous l’escalier du salon. Ou sous le canapé.
Les planques officielles de Tisinge….

Bizarrement, je n’y retrouve jamais le fameux chausson perdu ^^

Une réponse à to “Les objets disparus version Tisinge [Frian-dise inside]”

Laisser un commentaire