macaron-rdv-education

On entends souvent parler du rituel du coucher. Apparemment, c’est un truc hyper important pour que nos enfants puissent aller se coucher et dormir sereinement.

Pour ma part, je ne suis pas vraiment d’accord.

Pendant longtemps, nous n’avons pas eu de rituel du coucher chez nous.

Avec 3 enfants en bas-âge, nous faisions comme nous pouvions. Ils ne se couchaient pas forcément toujours dans le même ordre, ni avec le même enchaînements de gestes ou de paroles.

Le seul rituel vraiment établi était le bisou du soir.

Pourtant, aucun souci pour coucher les enfants (enfin, pas plus que pour d’autres) ni de sommeil, à part les réveils aux aurores….

Quand ils ont grandis, nous avons proposés certains soirs une petite histoire avant d’aller au lit.
Je n’aime pas beaucoup faire la lecture mais j’aurais aimé en faire un rituel.
Sauf que c’était chaque fois le bazar, et que je finissais par dire stop.
Du coup, la lecture du soir est ponctuelle depuis. C’est selon mon degré d’envie et de patience, et leur degré d’énervement.

Depuis que je suis séparée, le coucher était devenu chaotique.
C’était le bazar monstre, des disputes à ne plus finir, des lever toutes les 5 min….
La soirée finissait par moi énervée et leur hurlant dessus et eux énervés et parfois pleurant.

Puis un soir, j’ai décidée de les laisser jouer un peu avant d’aller dormir.
Et j’ai remarqué qu’une fois au lit, pas de soucis.

Un deuxième soir, un troisième, même constat.

Finalement, j’ai compris qu’un temps de jeu leur était nécessaire pour évacuer leurs tensions, leurs excitations de la journée.

Depuis, le soir, la routine est toujours la même :
Après mangé, tout le monde dans la salle de bain pour la douche si elle n’a pas été prise avant le repas. On se brosse les dents, on se met en pyjama, on se prépare pour le coucher, en gros.

Puis, un temps de jeu. Entre 10 et 20 minutes, selon l’heure.

5 minutes avant la fin, je préviens. Dans le même temps, je prépare le biberon de lait de Tisinge, qui a besoin d’un bib de lait pour s’endormir (à mon grand dam. Pas top le bib APRES le brossage de dents…)

Quand c’est l’heure, chacun dans son lit. Je passe éteindre les lumières et allumer les veilleuses. On discute 5 min pendant que j’embrasse chacun tout en leur souhaitant une bonne nuit et en leur disant que je les aime.

Une fois que je suis sortie de la chambre, ils savent qu’ils n’ont plus le droit d’en sortir et de faire du bruit.

Depuis un mois, Gremlins se couche en décalé d’une quinzaine de minutes, le temps que Tisinge dorme.
Cela permet un coucher plus serein, le petit étant un vrai casse-pied le soir et cherchant son frère à chaque fois, m’obligeant à revenir à plusieurs reprises.

Depuis, nous y avons tous gagnés en sérénité.
Les couchers se passent sans cris ni protestations. Je n’ai plus besoin de venir « faire la police » toutes les 5 minutes.

Je crois que nous avons crée ensemble notre rituel. Et qu’il nous va bien…

7 réponses à to “Le rituel du coucher”

  • WonderMômes says:

    Oui avec trois enfants on fait comme on peut et quand je suis seule à les coucher, on fait différemment également 😉 Oui les parents et les enfants qui créent le rituel qui leur convient à tous ! Ici aussi ils jouent, c’est entre le dîner et le rituel à proprement dit 😉

  • Coucou
    A la maison on a instauré un rituel lorsque ma puce était toute petite car je travaillais(euh travaille tjs) beaucoup et je rentrais tard, alors le seul vrai moment que nous partagions était le coucher.
    Un moment qu’on partage toujours toutes les deux !

Laisser un commentaire