Dans ma famille, nous ne sommes pas croyants. Mon père est plutôt catholique par ses parents, mais non pratiquant. Ma mère, elle, est protestante par ses parents mais n’est pas non plus pratiquante.

La meilleure amie de ma mère, que je considère comme ma tante (et que j’appelle tata) est musulman. J’étais tout le temps fourré chez elle, sa fille et ma meilleure amie, et je connais tous les rites et les fêtes de cette religion, presque plus que ceux du catholicisme ou du protestantisme.

Du côté de Père Charmant, ils sont protestants et pratiquants. Très pratiquants. Sauf mon homme qui s’est détaché à 17 ans d’une religion qui ne lui convenait pas.

Autant vous dire, donc, que nous nous sommes bien trouvés et que nous nous sommes mariés à la mairie, et c’est tout.

Par contre, j’avais vraiment envie de baptiser mes enfants. Pas pour le sacrement du baptême catholique, non, mais vraiment pour intégrer au sein de la famille des personnes qui comptent pour nous et que nous avions choisis comme parrains et marraines.

C’est là que j’ai découvert le baptême républicain.

J’avoue que cela a choqué et/ou intrigué pas mal de monde chez nous.

Entre ceux qui ne comprennent pas que je ne souhaite pas baptiser mes enfants religieusement et les autres qui ne comprennent pas l’intérêt d’un baptême à la mairie…

Alors, déjà, sachez que religieux ou républicain, le baptême n’a qu’une valeur symbolique.
Il n’a aucune valeur juridique ou légale.
Non, ce n’est pas parce que vous aurez choisi des parrains/marraines pour vos enfants qu’en cas de malheur, ils seront les tuteurs de vos enfants.
Pour cela, il faut passer par un notaire, et encore (j’y reviendrais si cela vous intéresse).

Le baptême républicain a été mis en place après la Révolution française, comme alternative au baptême religieux.
On demande aux parrains/marraines de soutenir les parents dans l’éducation de leurs filleuls tout en les initiant aux valeurs de la république.

Pour moi, c’est surtout une façon de prouver à ceux qui sont choisis qu’ils ont une place à part dans nos amis, une place à part dans notre famille.

Gremlins fut baptisé 3 jours avant ses 1 an, la veille de notre mariage.
La marraine allait de soi : ma meilleure amie. Elle a été également ma témoin de mariage. Elle prend son rôle de marraine très à cœur, elle est littéralement amoureuse de mon fils.
Le parrain, c’est Père Charmant qui l’a choisi. Son meilleur pote. Qui était aussi son témoin.

Schtroumpfette fut baptisée la veille de ses deux ans. Son parrain et sa marraine sont des amis de mon homme.

Gremlins fut baptisé le jour de ses deux ans. Son parrain et sa marraine sont mes amis.
Mon meilleur ami depuis le lycée, une de mes amie la plus proche depuis que je suis devenue maman.

Avec le recul, je choisirais mieux les personnes à qui nous avons confié ces rôles.
Et je ne parle pas des gens que j’ai choisis, moi.
Je parle des amis de Père Charmant, malheureusement.

Parce que je suis hyper déçue par leur absence dans la vie de mes enfants.
Gremlins connaît très peu son parrain.
Sctroumpfette voit à peine sa marraine.

À chaque grande occasion, j’essaye d’organiser un repas, un goûter qui permettrait aux parrains/marraines de voir leurs filleuls.
Sauf que dans les faits, ils ne sont jamais disponibles, voir ne répondent même pas à nos invitations.

Le comble, c’est que les personnes que j’ai choisies habitent loin (la région parisienne pour deux d’entre elles, la Bretagne pour la marraine de Tisinge). Et pourtant mes enfants ont plus de nouvelles d’eux que de ceux choisi par l’homme et qui vivent à moins de dix minutes de chez nous.

J’ai le cœur lourd, pour mon homme, déjà, qui a choisi des gens qui ne se rendent pas compte de l’importance de ce choix. Et pour mes deux aînés qui subissent également.

Dans les faits, mes enfants ne se rendent pas trop compte, pour l’instant, du peu d’importance que leur accordent leurs parrains/marraines. Heureusement, d’ailleurs.

Mais moi, cela me fait de la peine. Et cela me fout la rage.

Je sais pas, si tu n’as pas envie de t’investir un minimum dans la vie d’un gamin, quand on te propose d’être son parrain ou sa marraine, tu déclines. Point.

Bref, vous l’aurez compris, je suis en colère aujourd’hui.

Non seulement Gremlins n’aura pas vu son parrain pendant les fêtes et pour Noël, mais il ne le verra apparemment pas pour son anniversaire.
Je n’ai, à ce jour, malgré une invitation à venir fêter ses 7 ans avec nous, et une autre pour participer au cadeau commun prévu, toujours aucune nouvelle de son parrain….

Il ne méritait pas l’honneur d’être le parrain de notre merveilleux grand garçon.

rp_vignette_les_pav_s_dans_la_mare-261x300.jpg

4 réponses à to “Le baptême civil”

  • Cleophis says:

    J’ai vu mon parrain le jour de mon baptême et peut-être une autre fois ensuite puis plus rien. Ma marraine était très présente et le jour où elle est devenue maman, elle ne m’a plus donné signe de vie.
    Pour nos enfants, je pense que les marraines seront présentes, par contre les parrains ne sont pas vraiment à fond dans leur rôle. J’ai l’impression qu’ils s’en fichent. Mais en même temps, on n’avait pas trop le choix, il y a peu d’hommes dans notre cercle d’amis. Tant pis!

  • Pomdepin says:

    Mes enfants sont tous baptisés catho (on est une minorité religieuse ici 🙂 ) et comme toi, jàindes regrets sur le choix de certains parrains et marraines. En plus, pour les premiers, on a fait exprès de choisir dans la famille, en se disant qu’ils resteraient plus proches que des amis, malgré nos expatriatioń et bien, c’est raté! Alors que les amis que nous avons chois pour les suivant sont toujours présents eux.

  • Arf, je crois que malheureusement c’est souvent ainsi 🙁 surtout lorsqu’il y a distance géographique …
    POur le baptême civil, je trouvais ça top au départ puis lorsque l’on m’a expliqué que si il nous arrivait quelques choses à Machoman et moi, les enfants serait d’abord « proposé » aux membres de nos familles, je n’y ai plus compris l’interet.
    Je n’aimerai pas que ma mère s’occupe de nos enfants et pourtant si il nous arrivait quelque chose on lui proposerait de s’en occuper avant de voir ça avec les parrains et marraines que nous aurions choisis … quelle logique ?

    • meredebordee says:

      Là, le pire, c’est que les personnes géographiquement le plus éloignées sont celles qui participent le plus à la vie de mes loulous. Grrrr
      Pour le cas où il t’arrive un truc, tu peux désigner, devant notaire, un tuteur pour tes enfants. C’est ce qu’on va faire ici

Laisser un commentaire