larmes

Je pleure souvent. Ça m’agace plutôt parce qu’avant d’avoir mes enfants, j’étais la fille qui ne versait jamais une larme…

Je pleure d’émotions, qu’elles soient positives ou négatives.
Devant une image, un son, une chanson ou un écrit…
Je sais n’être pas la seule, que la plupart des mamans ont aussi cet « excédent lacrymal »

Quand Agoaye a proposé le thème « Ce jour-là j’ai pleuré de joie » pour cette quinzième semaine du défi 53 billets en 2015, j’ai hésité longtemps sur ce que je devrais raconter ici.

Devrais-je vous parler des larmes lors de ma première écho pour Gremlins, après 3 fausses couches et 2 ans d’infertilité, alors que j’étais hospitalisée et que je croyais que je ne mènerais pas cette grossesse au bout, encore une fois. Ces larmes de soulagement et de joie quand j’ai entendu les battements de son petit cœur ?

Ou plutôt vous parler du jour de mon mariage, alors enceinte de 5 mois, et du diaporama plein d’émotion fait par ma sœur, des gens tout autour qui tamponnaient leurs joues, des rires émues en lisant sur l’écran à la fin du diaporama « Et pour ce deuxième enfant, t’as intérêt à ce que ce soit une fille !! » ?

Ou encore de ce jour de décembre 2012 quand, après 5 semaines d’hospitalisation dont 3 en soins intensifs, les médecins nous ont annoncés que Gremlins était guéri et pourrait rentrer et fêter finalement Noël chez nous ?

Je pourrais aussi vous parler du jour où ma petite sœur est devenue maman.

Des larmes que je tente de juguler à chaque spectacle de fin d’année devant les efforts de mes loulous lors de leurs spectacles ?

Du jour où une de mes amies m’a annoncée être enfin enceinte, elle qui l’attendait trop (coucou ma belle, vivement juillet!).

Je pourrais aussi vous raconter les larmes à chaque progrès de Schtroumpfette : son premier R bien articulé, la première fois qu’elle a enfin réussi à pédaler sur son vélo ou encore la première fois sans les petites roues.

Ou les larmes d’émotions devant des petits moments de complicité des enfants, sans qu’ils sachent que je les regarde : Tisinge caressant le front de son frère malade, Schtroumpfette nettoyant une trace sur la joue de son frère, Gremlins entourant ses cadets de ses bras pour un moment de tendresse…

J’ai souvent pleuré de colère, de tristesse, de lassitude. Mais tout cela est contrebalancé par ses larmes mille fois plus importantes : les larmes de bonheur.

http://www.agoaye.com/

http://www.agoaye.com/

http://www.agoaye.com/

 

2 réponses à to “Larmes de joie [#53billets2015]”

Laisser un commentaire