http://korriganne.com/

http://korriganne.com/

Il y a un an (et quelques semaines, merci ma tête de linotte qui avait oublié la date), j’ai eu la lubie d’ouvrir un blog.
Un blog où je pourrais raconter mon quotidien de maman, mes galères, mes coups de cœurs, mes espoirs et mes envies.
Un blog comme il en existe beaucoup, en fait, dans la blogosphère parentale.

Je n’en attendais rien de particulier. Un exutoire, une sorte de journal intime où, peut être, certains s’arrêteraient, se sentiraient concernés, me donneraient des conseils.

Et puis, comme on dit, qui sème le vent récolte la tempête.

Et c’est une tempête qui sévit sur le blog depuis des mois, une tempête de lecteurs, de commentaires, de conseils, d’encouragement, d’amitiés virtuelles ou non.

Jamais je n’aurais imaginé, un instant, que mes écrits que je trouve si maladroits comparés à ceux de Cranemou ou encore Amélie) puissent rencontrer un succès certain, au point de m’amener une communauté de lecteurs fidèles.
Au point de savoir que je suis lue, comprise, entendue et soutenue par une étrange amitié qui se développe entre une blogueuse et ses lecteurs.

J’ai encore du mal à croire à tout cela.

Quand Julie, La Carne, Wondermome ou Franck viennent commenter mes billets, je suis toujours ébahie de savoir qu’ils me lisent (parfois)
Non mais, Papa Blogueur quoi !!!

Le jour où Cranemou, Croque Zaza ou encore Amelie ont commentés certains de mes statuts facebook, j’ai cru que j’allais faire une crise cardiaque.
Non mais pour moi, ce sont des superstars du net, quoi. Et elles m’ont lues (sur facebook, certes, mais je vais pas faire la fine bouche) et ont pris du temps pour commenter.
J’ai bien cru que je devenais dingue.
D’ailleurs, je pense que Père Charmant se rappelle encore de mon trémoussement de joie, assise sur ma chaise, devant mon PC, alors que j’essayais qu’il comprenne l’importance de la chose « Nan mais Cranemou quoi ! Cranemou est venu répondre à un de mes statuts ! Tu te rends compte!!)

(Je réponds à ta question : non, il n’a toujours pas compris l’importance planétaire de cet événement. Il est trop nul numériquement, voilà)

Et je t’explique même pas comment j’ai failli me faire pipi dessus quand Olivia Moore (OUI !! Elle même) est venue m’écrire qu’elle aimait bien mes billets.

Tu as l’impression que je me la pète, là ? Non, clairement. Parce que j’ai du mal à réaliser, j’ai l’impression que je ne mérite pas trop l’attention de ces personnes (et de bien d’autres).
Pas parce que je me sous-estime, hein. Juste parce que je n’ai pas l’impression de faire quelque chose de particulier
Et si je les cite, c’est pour les remercier des pincements au cœur qu’elles m’ont donnés (et optimiser un tout petit peu leur référencement;) )

J’ai aussi découvert des gens adorables. Des blogueurs, certes (coucou Dark Maman, Sophie Mum et j’en oublie!)
Mais aussi des lecteurs. Que j’ai rencontré parfois, avec un immense plaisir à chaque fois.

Désormais, dès que je voyage, je lance un appel facebook : qui habite le coin ?
Parce que je prend un énorme plaisir à rencontrer ces gens bizarres qui aiment ce que j’écris (faut être un peu dingue pour aimer mes billets, non?)

Bref, trêve de plaisanteries.

Merci.

Un énorme MERCI
A vous tous, blogueurs, lecteurs, inconnus, qui ont fait que mon blog et moi même, nous en sommes là.

Vous êtes géniaux.

Je vous adore.

Et non, je ne fais pas de la lèche (mais ça peut se négocier en privé ^^ )

Et j’ai une énorme pensée pour Croque Zaza, Maman WhatElse et Ginie, 3 blogueuses que j’adore et que je suis attentivement. Parce qu’elles comprennent ce que je vis avec Schtroumpfette et que je me retrouve souvent dans leurs écrits.
Courage les filles. Nos loulous sont les meilleurs <3

Une grosse pensée aussi à Franck et à Aurélia qui ont grandement aidé mon petit blog à grandir, en me donnant conseils, astuces et aussi, pour Aurélia, en parlant de moi autour d’elle, me ramenant en une soirée des dizaines de nouveaux fous lecteurs;)

On va essayer de faire mieux cette année. Promis !

4 réponses à to “Il y a un an”

Laisser un commentaire