Il y a peu, sur France 2, l’émission Infrarouge était sur le harcèlement scolaire.

J’ai regardé avec attention, pleuré, me suis indignée devant les reportages, les témoignages et devant le débat qui a suivi.

Mais j’ai aussi suivi le débat sur twitter et j’ai lu des choses qui m’ont choqués !

J’ai lu que les profs ne faisaient pas leur taff. Qu’ils étaient responsables de ne rien voir, de ne pas détecter.

FAUX : c’est pas si facile de détecter de telles choses. Même moi, j’ai eu du mal à le découvrir.
Certains gamins sont très doués pour cacher leurs souffrances !
Mes parents ne savent toujours pas que j’ai passé mes années collège à me planquer dans les taillis, la boule au ventre, chaque jour.

J’ai lu que le corps éducatif devrait avoir honte de ne pas voir les agressions, qu’il faisait mal son boulot

FAUX ! Et ce n’est pas le plus important. Il est très facile de rater une agression, car ça peut aller très vite.
L’important n’est pas de voir l’agression ni de pouvoir intervenir. Même si ce serait idéal.
L’important c’est d’écouter le gamin qui vient s’en plaindre, qu’il se sente écouté, compris et accompagné.
Pour que plus aucun gamin n’entende « C’est pas grave », « Arrête de te plaindre un peu »

J’ai lu que les harceleurs devraient avoir des exclusions, temporaires ou définitives.
J’ai lu aussi qu’on ne devrait plus leur donner l’opportunité d’aller dans un établissement scolaire

WTF ?!
Donc, on renvoie la petite frappe chez elle, devant la TV, la console… Quelle punition !
On ne l’instruit plus. On en fait donc un cas social, du type « je glande devant mon immeuble et agresse verbalement voir physiquement tout les gens qui passent »
Franchement, vous croyez vraiment que c’est la solution ?

Vous savez que je suis touchée, via Gremlins, par le harcèlement actuellement.

Pas un moment je n’en ai voulu au corps enseignant des coups qu’il a pris.
Je leur en veux de m’avoir dit que ce n’était pas grave, que ce ne sont que des taquineries d’enfants.
Je leur en veux de me dire qu’en même temps, si Gremlins était moins à l’écart, ça n’arriverait pas.
En gros, je leur en veux de minimiser ça, et d’essayer de culpabiliser mon fils.

Pas un moment je n’ai pensé à demander que les agresseurs de mon fils soient virés. Même temporairement.
Je n’ai pas de solution miracle.
Mais je pense qu’il faudrait plutôt les éduquer, leur faire comprendre la gravité de leur acte plutôt que de les lâcher dans la nature sans rien faire

14 réponses à to “Harcèlement scolaire”

  • Pomdepin says:

    Je crois que le problème a été identifie depuis plus longtemps en Angleterre. On a régulièrement des formations pour apprendre à detecter ce harcèlement (on dit bullying ici), mais comme tu dis, on ne peut pas toujours tout voir. Par contre, les élèves eux mêmes sont sensibilisés, il y a régulièrement des campagnes nationales et locales.

  • monica says:

    ta réflexion est pertinente et intelligente.
    Malheureusement il y a encore fort à faire pour éduquer nos enfants à la maison et à l’école. chacun doit y mettre du sien mais l’éducation manque cruellement de moyens financiers mais surtout de formation adéquate pour ses enseignants qui ne sont « plus que » des enseignants théoriques. Avant, les profs étaient à la fois nos profs, nos guides, parfois mêmes nos modèles ou nos inspirations. aujourd’hui il n’ont ni le temps ni parfois la vocation et c’est bien dommage…

  • poupoulebb80 says:

    Je pense exactement comme toi!!! Le corps enseignant peut louper l’agression, ce qui compte c’est la façon dont ils aident à régler le problème.
    Ensuite, le harceleur a lui meme un pb dans sa vie (ça peut etre des problèmes durs comme etre frappé mais ça peut aussi juste etre la naissance d’un petit frère ou d’une petite soeur). Il faut donc « aider » le harceleur en sanctionnant ce qu’il a fait mais en lui apportant aussi une aide psychologique.
    L’exclure totalement, le descolariser ne ferait qu’empirer les choses et d’autres seraient victimes.
    Par ailleurs, un sujet qui n’est jamais abordé est : l’éducation se fait à la maison. Meme si les parents pensent que leur chérubin est un élève modèle, ce n’est pas pour autant qu’ils n’ont pas un comportement de harceleur à l’école. Parfois, montrer des scènes violentes à la télé, jeux vidéos, à son enfant alors qu’il n’a pas l’age peut engendrer un comportement d’imitation… Certaines personnes ont du mal à le comprendre!

    • Mère Débordée says:

      Disons que même si on laisse les enfants jouer ou regarder des choses violentes, ça n’entraîne pas systématiquement de la violence. Si c’est expliqué, si on aide l’enfant à bien faire la part des choses…
      Mon fils est dingue d’un jeu de tir contre des extra-terrestre qui est normalement conseillé aux plus de 12 ans. Pourtant, il est doux comme un agneau…
      Parce qu’il sait que le jeu et la réalité sont différents.
      Le jeu lui permet de se défouler 😉

      Mais oui, voilà, il n’y a pas de vrais coupables. Juste une culpabilité à ne pas prendre les choses au sérieux

    • Mère Débordée says:

      Voilà. On peut tous devenir le harceleur de quelqu’un…. Il faut juste éduquer, comme on éduque nos enfants à être polis

  • Mon fils est depuis l année dernière (rentrée en cp) harcelé consternent c est un enfant timide toujours dans son coin j ai dut et doit encore me battez chaque jour je suis épuisée nous sommes épuisés psychologiquement car peu entendu … Tt ça pour dire que je suis tout a fait d’accord avec toi que les renvoyer chez eux les exclureNt de la vie scolaire n est pas la solution malheureusement 80% des parents de ces enfants ne les éduquent pas non plus ce qui ne les aident pas non plus … Je suis écœurée du comportemt de certains parents

  • Lucie says:

    Bonjour à toi!

    Je suis enseignante au Québec. C’est vrai qu’on ne peut pas tout voir. Mais quand un élève me dit qu’il est victime d’intimidation, j’essaie de l’aider du mieux que je peux.

    Alors que j’étais encore en formation et donc en stage, j’enseignais à des élèves de 11 ans. J’avais réussi à « épingler » un caïd. Il disait qu’il allait briser les jambes d’un autre garçons avec une barre de fer. D’autres enseignants l’ont entendu. On aidait l’autre garçon, on a averti la direction.

    Quand la direction a voulu faire une retenue dans l’école pour faire réfléchir notre Rambo, vous savez ce qui est arrivé? Les parents (dont un avocat!) nous avait envoyé un courriel pour nous dire qu’il n’acceptait pas cela pour son fils, que c’était nous le problème. Qu’on l’intimidait!

    Plus tard, le voilà avec son iPhone dans le cour. Je confisque. Il m’a menacé.  » Tu sais, mon père est avocat! Attention à ton emploi! » Une chance qu’à l’époque, je n’étais pas rémunérée et je lui ai dit que ce serait difficile de me faire perdre un emploi que je n’ai pas.

    Donc parfois, il faut aussi que les parents des petites terreurs ouvrent les yeux.

    À l’inverse, la mère d’un ami du caïd (qui essayait de se montrer « dangereux » lui aussi) a préféré coopérer avec l’école. Le garçon est revenue dans le « droit chemin ». 🙂

    Donc, il faut aussi un peu de support des parents parfois et ça fait une grande différence!

    Lucie 😉

Laisser une réponse à Lucie