16 mois que je suis solo. 1 an ½ et bien avant cela, j’étais déjà comme séparée.
Je ne regrette pas d’avoir pris cette décision et d’être parti, malgré les bien-pensants et les outragés qui ne pouvaient entendre que malgré 12 années, 1 maison et 3 enfants, je puisse rêver d’autres choses qu’une colocation, comme l’était devenu mon couple.

Dans ma tête et dans mon cœur, cela fait bien plus de 16 mois que je suis seule.

Et maintenant, cette solitude me pèse. Un peu moins qu’avant ma séparation, certes.
Il est toujours plus difficile d’accepter la solitude quand on est censé être deux.
Mais cela fait tellement longtemps que j’ai l’impression d’être seule que, maintenant, je me sens plus qu’isolée, et parfois, cette solitude est bien trop forte à supporter et me rend folle de tristesse.

J’ai cru pouvoir en sortir il y a peu. Mais les relations longues distances, clairement, ce n’est pas ce qui apporte le plus de tendresse.

J’ai cru pouvoir m’en contenter mais j’avais tort, même si j’ai tout tenté, même si j’ai persévéré.

Et je me languis de trouver enfin une épaule sur laquelle me reposer, une personne que je pourrais appeler, peu importe l’heure, pour épancher détresse et joie.

Je désespère un peu plus chaque jour de ce vide autour de moi.

Je me sens particulièrement isolée, seule, loin de ma famille, de mes amis.
Parfois, je me prend à rêver d’une autre vie bien plus douce et aimante.

Je vois de plus en plus de couples exploser, se séparer. Parfois, je me dis que c’est étrange, cette épidémie dans les couples.
Et cela me rend tellement triste de constater cette généralisation de la séparation.

Que s’est il passé pour que, de nos jours, nos histoires explosent en plein vol, comme cela. Alors que je suis tellement admirative des générations précédentes qui réussissent à préserver leur couple à travers le temps.
Je suis toujours émue de voir ces couples de personnes âgées qui s’embrassent et se chérissent comme deux jeunes amoureux.

Et je me demande pourquoi moi, je n’ai pas le droit à ça ? Pourquoi n’ai-je pas réussi à trouver celui qui me prendra la main, me fera me sentir heureuse et en sécurité, et avec qui l’avenir serait demain.

Où est-il, cet homme ?

Parce que moi, je suis là, à l’attendre, telle Raiponce dans sa tour. Et j’ai tant, tant à lui donner que parfois, tout déborde de n’être pas utilisé….

16 réponses à to “Et la tendresse, bordel ?!?”

  • tu sais en discutant avec des couples de personnes agées, tu te rendras compte que leur vie n’a pas été toute rose non plus et que même si maintenant ils donnent l’impression de s’aimer cela n’a probablement pas été le cas toute leur vie, seulement à l’époque on ne divorçait pas, ils ont donc du apprendre à vivre avec leur « mal être » et je pense une fois de nouveau à deux réapprendre à vivre ensemble.

    • Mère Débordée says:

      Oui, je suis bien consciente que même avant, les couples avaient des difficultés et que de nos jours, on joue la carte de la facilité en allant parfois trop à la séparation :/

  • Mots d'maman says:

    Oooooooooooooooohhh ton billet m’attriste beaucoup. Je pense comme toi pour les anciens couples, je les admire car comme toi je trouve que beaucoup de couples se séparent autour de moi. Je ne suis pas maman solo mais cette idée peut me traverser l’esprit en cas d’engueulades… Dur dur… Mais pleins de courage à toi et j’espère que tu trouvera bientôt le prince charmant pour t’épauler! Des bisous

  • tu sais je ne suis pas sure qu’on choississe plus souvent la facilité ( parfois oui lais apas toujours ) en se séparant de nos jours. Je crois aussi que les femmes ne sont plus enfermé dans une structure dependante d’un homme avec qui elles doivent rester même si elle sont malheureuse. Je crois aussi que c’est cette liberté qui fait que non on ne veux pas d’une colocation rassurante mais d un amour et de partage. Certaines personnes agées que l’on voit ne sont sont pas toujours aimé parfois elles se tiennent la main par habitude mais dans leur foyer la colmplicité n’a tout simplement jamais existé et ça je crois que cest encore plus triste qu’une mamie ou un papy tout seul

  • Je te souhaite de tout cœur de trouver.

  • Alice says:

    <3 Nous en parlions avec mon futur mari, j'ai tendance a lui dire casse toi quand je suis pas contente l'exemple de ma vie n'a pas su me montrer le dialogue, trop j'entasse et j'explose… je lis beaucoup sur la parentalité mais aussi sur le devenir et être soi, apprendre a communiquer. Bonne chance… 16mois ce n'est pas si long 🙂

  • Je tenais à te remercier pour ton blog, il est clair et c’est un vrai bonheur de le lire

  • sophie mum says:

    tu le trouveras cet homme j’en suis sure !!!
    tu ais je pensais pas que j’allais me satisfaire de voir l’amoureux que les week end etc je pensais que j’aller tout envoyer peter et ben non ca fait du bien le chacun chez soi lol la distance permet de prendre notre temps et de nous consolider

    • Mère Débordée says:

      Merci !
      Je pense aussi que je me satisferais bien d’un amoureux en alternance 😉 Je ne suis pas prête à revivre en couple à temps complet pour le moment 😉

  • Ga Elle says:

    Tellement d’échos en moi à travers cet article, nous le trouverons cet homme idéal fait à notre mesure <3 courage, continuons à percevoir les petits bonheur du présent. Bienvenue dans le cercle des blogueuses angevines chère Vanessa

Laisser un commentaire