… La rumeur….

Aujourd’hui, sur facebook, j’ai vu passé des dizaines de statuts de partage qui alertent les mamans blogueuses de ne surtout pas accepter la demande d’amis d’un homme dont le nom est cité.

Pourquoi ? Parce que cet homme serait un pédophile.

A l’origine, une femme qui l’accuse d’être son ancien gardien d’immeuble renvoyé pour attouchement sur mineur.

Cette femme partage donc la photo et le nom de cet homme en le traitant de pédophile, de danger, qu’il faut vite clouer au pilori (OK, j’exagère la dernière partie).

Alors alors…. On va rappeler quelques points de loi :

Présomption d’innocence : on est innocent jusqu’à preuve du contraire.
Diffamation : accuser quelqu’un d’un crime sans preuve dans le but de salir sa réputation.
Complicité : Personne qui ne commet pas un crime mais s’en fait le complice.

On est d’accord ? Tout le monde est bien OK avec ces définitions ?

J’ai donc interpellé certaines des blogueuses qui ont partagées cette info pour leur rappeler que ça s’appelle de la diffamation, à moins qu’elles aient des preuves sérieuses et irréfutables des faits qui sont reprochés à cet homme.

J’ai essayé d’expliquer que si c’est faux, elles peuvent être inquiétées par la justice.

J’ai essayé aussi de le faire comprendre que si jamais ce type ou des connaissances tombent sur ce partage, et qu’il en résulte un suicide (ça c’est déjà vu), elles pourraient être inquiétées par la justice pour complicité d’homicide involontaire.

Ce genre de chaîne, partagée et repartagée, sans l’ombre d’une preuve, c’est aussi du harcèlement.

On a tous en tête des exemples de parents accusés de maltraitance pour un bleu et que la justice finie par disculper. Mais trop tard, le mal est fait, la réputation foutue.
On a tous en tête des gens qui ont fini par se suicider car ils ne supportaient pas d’être accusés de crimes qu’ils n’avaient pas commis. La justice avait fini par les innocenter. Trop tard, ils sont morts.

Plus récent, on a tous entendus parler, pour les adolescents, du harcèlement numérique.
Vous savez, ces gens qui harcèlent via les réseaux sociaux une pauvre victime, en faisant en sorte de lancer des rumeurs horribles.
Des adolescents en meurent tous les ans, de ces rumeurs de con qui ne sont faites que pour blesser.

J’ai envie de dire à tous ces bien-pensants qui justifient leurs partages par un « C’est trop grave, il vaut mieux prévenir que guérir » : et si demain, c’était vous ? Aimeriez vous, par principe de précaution, qu’on fasse tourner votre photo et votre identité partout en vous traitant de pédophiles ou de maltraitants ?

Dans cette affaire, la réputation de cet homme est malmenée par une seule et même personne.
Qui se contente de dire que c’est un pédophile. Point.
Elle n’apporte aucune preuve, aucun justificatif. Elle dit juste « Il a commis des attouchements sur mineurs ».

Vu comment ce genre de cas sont traités par la presse ou la police, elle devrait pouvoir facilement étayer son accusation.

J’ai fait une recherche internet avec le nom de cet homme, je n’ai rien trouvé. Queutchi. Nada. Queudalle….

Bon, clairement, ça ne veut pas dire que ce n’est pas vrai, hein, mais ça ne veut en aucun cas dire que c’est la vérité.

On est innocent tant que la culpabilité n’est pas reconnu. C’est même la première chose qu’on apprend en droit. La présomption d’innocence.

Ce qui est le plus risible dans cette histoire, c’est que la « lanceuse d’alerte » n’est autre qu’une plagieuse bien connue de la blogosphère, qui a plagié des tonnes de blogueurs et blogueuses, qui s’est fait passer pour une victime devant les preuves accablantes, et qui a fait preuve d’une mauvaise foi sans nom.

Mais apparemment, la parole de cette personne est plus digne de foi que la réputation d’un inconnu.

J’aurais personnellement très envie de contacter cet homme pour l’avertir de la cabale qui se déchaîne contre lui. De lui donner le nom de son accusatrice. Et de l’encourager à aller porter plainte contre elle.

Internet peut faire mal, très mal. Tout reste. Même ce qu’on pense avoir supprimé.
Ce genre de rumeur peut briser une réputation, une famille, une vie.
Alors, s’il vous plaît, la prochaine fois, évitez de partager ce genre de conneries sans preuve. Pensez que ça pourrait être votre père, votre frère ou votre oncle la prochaine fois. Et imaginez quel mal ça pourrait faire à votre famille.

Soyez intelligent, cessez d’être des moutons, arrêtez de partager des conneries et rumeurs sans en vérifier l’exactitude. Cela rendrait le monde bien plus sûr et plus beau !

8 réponses à to “Elle court, elle court…”

  • Merci pour cet article qui remet les choses à plat. J’avoue m’être posé pas mal de questions sur ce partage sans pour autant le diffuser à mon tour. Ce n’est pas mon rôle.
    Bon dimanche

  • La carne says:

    ce partage n’est pas arrivé jusqu’à moi, je je partage ton opinion!

  • clcag says:

    je n’en ai pas entendu parler, du moins pour ce cas là, mais il y a tellement de chaines qui sont relayées sans même être vérifiées auparavant… pathétique, dangereux,et bel exemple pour nos enfants qui vont apprendre à juger avant de connaître.
    Je te plussoie, bisous.

  • Fanny Môme says:

    Je viens de voir une discussion entre toi et une autre blogueuse sur Facebook, puis-je cet article. Je suis entièrement d’accord avec toi 🙂
    Par contre, tu parles de complicité d’homicide involontaire en cas de suicide. Si les gens sont à distance derrière leur écran et que l’Homme se suicide, il n’y aura aucune poursuite. Ce sera considéré comme un acte personnel et surtout qui n’est plus poursuivi (ça l’était il y a des années !).

    Enfin bref, c’est juste très agaçant de voir ces partages, la présomption d’innocence, c’est pas pour les canards 🙂 Ni les éventuelles poursuites pour dénonciation calomnieuse… Surtout avec le nombre de hoax qui circulent…

  • dany says:

    Bravo et merci pour ton article/ Même si je n’ai pas eu connaissances de ces bêtises, j’en ai un peu marre de tous ces trouble-fêtes qui sévissent sur le net….

  • Encore une fois, je suis pas au courant…mais c’est pas franchement grave dans ce cas.
    Je suis plutôt d’accord avec toi après il faut reconnaître que les gens (moi y compris) ne réflechissent pas trop avant de publier quelque chose sur fb ou de partager ce genre de message.
    Je suis pas sûre que tu te sois fait des amies dans le monde magnifique de la blogo…mais les gens quine se remettent pas en question ne sont pas une grande perte.

  • moi says:

    la diffamation, cela ne concerne pas seulement un crime, mais un fait répréhensible, donc dire :
    « Ce qui est le plus risible dans cette histoire, c’est que la « lanceuse d’alerte » n’est autre qu’une plagieuse bien connue de la blogosphère, qui a plagié des tonnes de blogueurs et blogueuses, qui s’est fait passer pour une victime devant les preuves accablantes, et qui a fait preuve d’une mauvaise foi sans nom. »
    peut être vu comme de la diffamation vu que le plagiat est répréhensible.

    • Mère Débordée says:

      La diffamation, c’est lancer des accusations sans preuve. Or, je peux parfaitement prouvé ce que j’avance par rapport à cette blogueuse 😉

Laisser un commentaire