Les-nouveaux-peres-sont-ils-trop-meres_imagePanoramique500_220

Sources : psychologie.com

Dans notre société, il reste beaucoup de chemin sur l’égalité homme-femme, tout le monde en est conscient.

Mais parfois je me rends compte que cette inégalité est tellement ancrée dans notre éducation qu’elle paraît presque normale…

Il y a peu, sur facebook, un de mes contacts a publié un lien vers un article très intéressant.
Et elle posait la question de savoir s’il était normal que l’on considère qu’un mec qui s’occupe de ses enfants est limite un superhéros.

Dans le fond, je suis d’accord avec elle. On ne devrait pas montrer du doigt les pères investis avec émerveillement et en leur disant qu’ils sont supers et qu’ils assurent.
Parce qu’après tout, ils font simplement ce que nous, les mères, faisons depuis des siècles et des siècles sans être pour autant portées aux nues.

Bien souvent, même, n’en déplaise aux hommes qui me liront, ils ont fait d’ailleurs bien moins que les mères. Mais passons.

Donc, vous l’aurez compris, je suis d’accord pour dire que, merde, il fait que son boulot de père, nous n’avons pas à le féliciter pour cela.

Comme je n’ai pas à féliciter un mec qui fait la cuisine ou le ménage, n’en déplaise à ceux et celles qui vont ensuite te dire « Oh ! Ton homme cuisine/s’occupe des enfants/fait le ménage ? Mais tu as trop de la chance, c’est un homme en or ! »

Et moi, je ne suis pas une femme en or ? Il en a pas de la chance, mon homme, que je fasse tout ça et, qu’en plus, je souffre des maux de la féminité/grossesse tout en bossant ?
Qui me félicite pour tout cela ? Qui me dit que je suis une femme extraordinaire ?

Personne…

Parce que pour une femme, c’est ce que l’on attend d’elle, c’est « normal » et il ne faut pas non plus qu’elle en demande trop et qu’en plus, elle attende des félicitations et des bravos pour cela.

Bref… Sauf que, en y réfléchissant, je me suis rendu compte que, même moi, je suis soumise à cette espèce de norme sociale qui va me faire considérer de façon plus sympa un père avec ses enfants qu’une mère avec les siens.

Il y a quelques jours, dans le bus, un bébé, à peine un mois, hurlait. Le truc énervant au possible (oui, oui, même pour moi, maman, je trouve cela énervant)
Ce bébé était seul avec son papa. Un mec qui essayait tant bien que mal de le calmer et de gêner le moins possible les autres passagers.
Et tout ce que j’ai pensé, c’est « Oh, il est mignon à galérer, le pauvre » tout en souriant devant le joli tableau de ce papa avec son bébé.

Et je suis à peu près persuadée que si c’était une femme, à la place du père, j’aurais pensé « Elle peut pas essayer de le faire taire, lui donner son bib ou quoi ? » et que j’aurais été plus près de soupirer que de sourire…

C’est con, hein ?
Et je sais que je ne suis pas la seule. Car je les vois, ces regards dédaigneux quand mes enfants et moi sommes dans un lieu public et qu’ils sont particulièrement bruyants/chiants (ne rayez pas les mentions inutiles, il n’y en a aucune)
Je les entends, les soupirs, les petits messes basses qui disent « Putain, elle est chiante avec ses mômes, elle ne sait pas les calmer ou quoi ?»

Alors que quand c’est Père Charmant, là, il y aura toujours quelqu’un pour lui proposer un coup de main, pour lui sourire ou pour lui dire « bon courage »

Cela m’a fait un choc de me rendre compte que je suis moi-même un peu « machiste » du coup.

6 réponses à to “Ces formidables pères.”

  • Mère Geek says:

    Ahaaa merci ça fait du bien. Je me sens moins seule.

  • Sophie-Mum says:

    ben c’est moi qui me félicite toute seule !!!

  • C’est malheureusement vrai 😮

  • Roumanoff says:

    Ce qui est encourageant, c’est que c’est en train de changer, car il y a de plus en plus de pères qui prennent le relais malgré tout (ne serait-ce qu’à cause (ou grâce?!) aux multiplications des séparations, et du coup, ce sera de moins en moins bizarre de voir des pères dans le bus en train de galérer (ou pas) avec leurs enfants. Mais c’est clair qu’aujourd’hui(encore!)on peut faire ce genre de constat, et c’est quand même dingue, qu’on on y pense, vu que la libération de la femme ça ne date pas d’hier, ce me semble 😉

  • val says:

    Comme sophie : etant une maman toute seule 24/24 avec mon engin de 14mois j aime a me feliciter toute seule!
    et meme quand j ai la flemme de repasser/passer la tondeuse/ faire la vaisselle (et des fois les 3 a la fois!)
    je decouvre ton blog ce soir : une tisane, de la lecture quelques rires… merci pour le partage dzxton monde

    • Mère Débordée says:

      Merci à toi pour cet éloge ^^
      Oui, on est des supermamans, il faut bien. Et finalement, on ne s’en sort pas si mal 😉

Laisser un commentaire