20131113-comment-faire-d-un-cadeau-nul-un-cadeau-genial

Oui, oui, je suis consciente que c’est l’attention qui compte, toussa, mais bon, quand même parfois, avouez que vous vous retenez, vous aussi, de dire « Pourquoi, tu m’offres cette **** ?»

Père Charmant et moi avons eu un sérieux contentieux l’an dernier. Le jour de Noël s’est fini dans le silence entre lui et moi.

Père Charmant, cet homme qui ne sait pas faire de cadeaux, quand il n’oublie pas d’en faire…

Je vois pas mal de statuts sur les cadeaux pourris, et bien souvent, cela vient de la famille ou d’amis.
Moi, je n’ai pas cette chance. C’est plus proche. Beaucoup plus proche.

Je vous passe les Noëls ou anniversaires où j’ai été purement et simplement zappée (non, pas parce que je me plains des cadeaux, je vous entends, là-bas au fond !
C’est juste que Père Charmant ne comprend pas trop l’intérêt d’offrir un cadeau à sa chere et tendre femme (Oui, oui, je parle bien de moi)(Je te prout d’abord)

À la rigueur, quand il n’y a rien, je suis pas déçue, c’est mieux non ? Et puis, après, je m’offre un truc et cela passe.

Non, le pire, c’est quand il y pense.

Et qu’au lieu de me demander, il y réfléchi, seul…

La première année ensemble, Noël, 9 mois de couple : un fer à repasser…
Ok… Je ne repasse rien, à part ses tee-shirts… Bon…
La première année, mon anniversaire, 11 mois ensemble : l’agenda de son boulot.

Hum… Du lourd, hein ?

Les années passants, j’avoue que j’ai commencé à appréhender les festivités quand je savais qu’il allait m’offrir un truc.

Pour notre 4eme noël : un appareil à musculation électrique. Vous savez, les petits patchs qui envoient du courant pour soi-disant muscler sans effort… J’avoue que je n’ai pas su comment prendre cela… J’ai fait un beau sourire, remercié, et perdu ce truc jamais utilisé au fin fond des cartons.

Pour notre 6eme Noël : un masseur anto-cellulite. (Cela passe en crime passionnel avec circonstance atténuante, non ?
Ok, j’avais accouché de notre premier 9 mois avant mais quand même.
Je lui ai jeté un regard un peu furieux, je l’ai remercié du bout des lèvres et j’ai enfoui ce truc au fin fond de la cave.

Pour notre 9eme Noël : Une belle bouteille d’un alcool, je ne sais même plus lequel. Je ne bois pas. Quand je dis que je ne bois pas, c’est jamais, hein. Genre, j’ai jamais bu une goutte d’alcool de ma vie et n’en ai pas envie. Cela fait 9 ans que l’on est ensemble et il m’offre de l’alcool… Hum…

Vous aurez remarqué que je ne parle pas des anniversaires (puisqu’il ne m’offre rien, ou alors, si j’insiste, une fleur cueillit dans un parc) (So Romantic hein 😉 )
Vous aurez également remarqué qu’il attend plusieurs années entre chaque cadeau. Pour m’aider à digérer le précédent ?

L’an passé, ce fut The goutte d’eau.
3 jours avant Noël, mon si charmant homme me dit qu’il va acheter mon cadeau.
Ma réaction : « Pourquoi faire ?? » Sur un ton paniqué.
Il a cru à une blague et est parti…

Le jour de Noël, il me tend un paquet-cadeau. J’attends que les enfants jouent tranquillement dans leurs chambres pour ouvrir (rapport au sang, aux cris, toussa…)(On n’est jamais trop prudent)
J’ai bien essayé de retarder l’inévitable, hein, notez le bien !
Mais il a bien fallu y passer : Un livre sur la musculation, une nuisette léopard horrible et, ce qui a eu raison de mon calme, une paire d’escarpins à talon de 20 cm au moins, rouge, type prostituée. En 40.

(Alors, pour que vous compreniez bien le truc, sachez que je ne mets jamais, jamais de talon. Je ne sais pas marcher avec, j’ai des soucis de chevilles fragiles et de toute façon rien qui va avec. Et je fais du 42)

Hein, que j’ai été patiente, non ? Je crois que l’on peut me décerner la médaille de la fille patiente et gentille niveau cadeau, non.

Mais, allez savoir pourquoi cette année-là, je n’ai pas pu. Pas pu faire semblant.
Je lui ai rendu son paquet sans un sourire en lui disant, je cite « Merci. Je savais que ce serait pourri et que je n’aimerais pas. Merci. De l’argent claqué pour rien. Super. Je vais faire à manger »

Voilà, voilà… Ambiance.

Le pire, je crois, fut sa tête tout éberlué, qui ne comprenait pas pourquoi je déteste son cadeau.
Je l’ai battu froid toute la journée.
Le soir, il m’a demandé des explications.
J’ai fini par lui dire que je préférais qu’il n’offre rien plutôt que de la merde (j’aurais pu éviter d’être si cru, je sais, mais j’étais « possédée, je crois)
Qu’il savait très bien que ces chaussures ne me plairaient pas. Qu’encore une fois, il avait cherché pour moi un cadeau qui lui plairait à lui, pas à moi.

Il m’a demandé ce qui aurait pu me faire plaisir :
« Mais quantité de choses ! Un bouquet de fleurs ! Une boîte de chocolats ! Un chèque cadeau pour acheter des livres ! »
Lui : « Mais tu as déjà pleins de livres ».

C’est là que j’ai compris. Zhom ne connaît pas le principe de cadeau.
Je lui ai donc expliqué que le but d’un cadeau n’est pas d’être utile ou beau. Non. Le but d’offrir est de faire plaisir à l’autre. De trouver ce qu’il aime, et de lui en offrir. Comme moi avec ses DVD de comiques que je déteste, par exemple.

Pauvre Père Charmant… Faut dire qu’il a été bien élevé, de ce côté-là. Suffit de voir les cadeaux de ses parents (je vous en reparle, vous allez mourir de rire ! )

Du coup, le lendemain, j’ai été m’acheter un fer à lisser. Je lui ai dit que CA, c’était son cadeau pour moi à Noël.

Pour mon anniversaire, je suis rentrée deux semaines avant avec un paquet emballé. Je lui ai dit que c’était le livre qu’il m’offrait pour mon anniversaire.

Cette année, il n’a même pas cherché à trouver une idée.
Un après-midi, j’ai embarqué tout mon monde direction le marché de Noël.
On s’est arrêté chez Séphora et j’en suis ressortie avec un nouveau parfum.
Il m’a regardé avec une drôle d’expression quand je l’ai embrassé en le remerciant pour mon cadeau de Noël

Et j’ai profité des chèques-cadeaux de son CE et je suis rentrée avec mon billet pour le spectacle Robin des Bois (oui, je suis parfois une midinette et j’assume)

Il a été généreux et a touché dans le mille cette année.

Nous avons eu un beau déballage de cadeaux.
Il était content des siens, et moi, des miens.
Nous étions très amoureux.
Noël 2013 n’aura pas eu notre peau.

Je crois que, désormais, l’auto-cadeau sera la norme pour mes cadeaux.

Après tout, il faut préserver la paix des ménages, non ?

Crédit photo : trouversoncadeau.com

11 réponses à to “SAV des cadeaux pourris, bonjour !”

  • Maman Joker says:

    Aïe !! Oui dans ces conditions, il vaut mieux l’auto-cadeau.. Ça me rappelle l’année dernière. Mon chéri me demande ce que je souhaite à Noël, je lui répond : un parfum comme je n’en ai plus. Il reviens quelque jour plus tard et me dit qu’il n’a pas trouvé de parfum mais autre chose : MIEUX !! hmmm moi je voulais un parfum et lui réponds : « j’espère que c’est pas des gels douche et des trucs à la con comme ça ». Le soir de Noël, je déballe mon cadeau : GEL DOUCHE !! et pour le fait exprès, ça sœur aussi m’aura offert des gel douche !! Bref je ne manque pas de gel douche, mais j’ai toujours pas de parfum !! huhu !
    J’admets, c’est toujours moins pire que toi ; )

    • meredebordee says:

      Des gels douches ? Punaise, j’aurais jamais pensé à offrir du gel douche. Ton homme et sa sœur sont un peu space quand même ^^

  • Aline says:

    L’auto cadeaux ça me connaît depuis un moment déjà!! ( cf juste mes 30 ans oublier…) donc maintenant je prend a mr ce qui lui plait et je me prend a moi ce qui me plait ( sur son compte évidemment) cette année j’avais demander des trucs au père noel. Bah j’ai rien eut. Mr avait demander des trucs a la mère noel. Bah il a eut.
    Du coup j’ai trouver des trucs qui me plaisait et hop, de beaux cadeaux fait a moi même lol

  • Ouille ! Il n’est vraiment pas doué pour les cadeaux ton homme ! :/

  • Bambou says:

    AHAHAHA tu m’a bien fais rire!! Moi la premiere année, j’ai reçu comme cadeau de Noel,….un bob..oui oui un bob un chapeau quoi avec en plus la phrase qui tue:  » en achetant mon pull il m’ont donné le bob » °_o !!

  • astrid says:

    Bonjour. Je travaille pour l’émission C’est Mon Choix sur les cadeaux pourris et j’aimerais discuter avec vous. Je suis bloquée sur facebook. Vous pouvez me contacter au 01.53.84.30.49, par mail astrid.journaliste@gmail.com ou en m’ajoutant sur facebook.
    A très vite ! Astrid

Laisser un commentaire