coucher-difficile

 

Mes enfants ont toujours eu un problème avec le sommeil.

Mes garçons ont peu de besoin. Très vite il n’y a plus eu de siestes. Les nuits étaient hachées, les réveils très matinaux.
Je suis j’étais un peu comme eux.

Ma fille, elle, est une marmotte. Trop de sommeil. A un point qu’elle eu le droit, avant ces 1 an, à une IRM cérébrale pour vérifier qu’elle n’avait pas de problème au cerveau ni de surdité (coucou les docteurs qui m’ont fait flipper avec leurs conneries!!)

 

Jusqu’à l’arrivée de Tisinge, le coucher était sport mais finalement assez simple.
Avec son arrivée, il a fallu, puisque nous n’avions que 3 chambres, faire des choix.

Nous avons testés toutes les configurations : les deux grands ensemble, les deux petits, les garçons d’un côté…

Mais rien n’y fait, depuis, c’est le bazar le soir.

Ici, le soir, nous suivons toujours la même routine : repas vers 19h suivi du bain, du brossage des dents, l’histoire et hop, au lit.

J’avais oublié ce dernier mois sans eux comme c’était compliqué en fait.

Après avoir éteint les lumières, je m’attends à quelques discussions chuchotées entre eux, puis à ce qu’ils dorment.

Mais non. Chaque soir, il faut bien une heure pour que tout le monde s’endorme.
Une heure pendant laquelle ils ne font que se lever, jouer bruyamment, se disputer.
Une heure pendant laquelle je passe mon temps à faire des aller-retour vers les chambres, à menacer et punir.

Le soir devient un combat quotidien, et malgré tous mes efforts, je n’arrive pas à trouver comment faire en sorte que cela se passe dans le calme.

J’en ai assez de passer mon temps à leur crier dessus. Assez de les retrouver fatigués au réveil parce que l’après-coucher traîne en longueur.
Alors, je lance un appel à l’aide : comment vous faites, vous ?
Rassurez moi, je ne suis pas la seule à devoir lutter tous les soirs ?

Si vous avez des astuces, des conseils, je serais plus que preneuse.

Actuellement, les deux garçons sont dans la même chambres, Schtroumpfette dans la sienne.

HELP !

Laisser un commentaire