Comme je vous l’ai raconté dans cet article, j’ai eu un bypass il y a deux ans maintenant.
Suite à ça, j’ai donc perdu 50 kilos (à peu près)

Si je suis ravie, cela a aussi été compliqué à certains niveaux.
Parce qu’il y a toute une image de soi à se réapproprier et à apprivoiser.

Je ne me suis pas vue maigrir. J’ai fait l’erreur de ne pas me prendre en photo régulièrement. C’était prévu, mais je me suis laissé prendre par le quotidien qui me laissait peu de temps : les enfants, la maison, la reprise d’un travail…

Cela s’est fait par à-coups. d’un coup, je me rendais compte que je n’avais plus de double menton. Que mon ventre était plat. Que mes cuisses ne se touchaient plus.
Les vêtements, aussi, me permettaient de me rendre compte que je perdais, puisque les pantalons tombaient, les tee-shirts devenaient bien trop larges…

Les chiffres sur la balance descendaient bien. Mais ces chiffres étaient trop abstraits pour moi.

Deux ans plus tard, je sais que j’ai perdu, et je m’en rends compte. Mais je suis toujours surprise par mon image dans le miroir. Toujours sous le choc (positif) de ce ventre plat, de cette jolie silhouette, de ce visage fin.

J’ai vécu plus de 20 ans avec mon obésité. Il est compliqué pour moi d’oublier les réflexes dus à ce handicap.

Encore maintenant.

Il y a peu, je cherchais une robe pour assister à un mariage. Je ne trouvais rien à mon goût. Une amie me demandait où j’avais été pour trouver. Je lui ai répondu avoir été chez Kiabi, C&A et Gémo.
« Pourquoi ne vas-tu pas au centre-ville, il y a plein de boutiques hypers sympas !»
La question m’a fait me rendre compte que je continuais à aller dans les magasins où il y a un rayon grande taille. Alors que je fais désormais un 42/44 et que je peux aller partout. Que je suis encore dans le réflexe d’aller dans les rayons grande taille. Ou de prendre des vêtements amples.
J’ai eu beaucoup de mal à franchir les portes de magasins « normaux ». La première fois que j’ai été dans un « Jennifer » (bon sang, même ado, j’ai jamais jamais été dans cette boutique », je me suis sentie déplacée, pas à ma place. Et puis j’ai vu. Des vêtements qui me plaisaient. Et à ma taille. Ce fut un choc.

J’ai fait plusieurs boutiques. Acheté quelques vêtements. Je suis rentrée chez moi. Je les ai re-essayés devant mon miroir. Et j’ai pleuré. De bonheur parce qu’ils m’allaient et flatter ma silhouette. Mais aussi avec une impression de deuil à faire. Le deuil de mon ancien corps. De mon ancienne vie. De mes anciennes habitudes.

Depuis, je prends un peu plus d’assurances. Mais elle reste fragile. À part des pantalons, je n’ai acheté que peu de vêtements. Il faudrait, pourtant.
J’ai acheté plusieurs robes. Je n’en mettais jamais. Je les porte chez moi, mais n’ai pas encore trouvé le courage de les porter à l’extérieur sans avoir un legging ou un pantalon en dessous.

J’ai beaucoup de mal à choisir de nouveaux vêtements. Trouver des couleurs, des formes qui vont me mettre en valeur et non me cacher. Je n’ai pas l’habitude et ne fais que peu confiance à mes goûts, du coup, encore trop marqués de mon ancienne obésité.

Alors, en attendant, pour essayer de m’approprier mon corps, j’ai pris des résolutions. M’occuper de moi.
En 20 ans, je n’ai jamais été chez une esthéticienne. Je ne me suis jamais maquillée. Je n’ai jamais pris soin de moi. Je n’avais aucun produit de beauté.
Dans ma salle de bains, on trouvait mon shampooing, un après-shampooing, un gel-douche et un déodorant. C’était tout.

Je me suis acheté un peu de maquillage. On m’a offert la palette Urban Naked 3 et je me suis pris quelques vernis chez Kiko. Cela fait plus d’un mois. Je ne les ai toujours pas utilisés. Je ne sais pas comment faire…

photo 1

Quand j’ai été chez Kiko, j’ai été très bien conseillée par une jeune femme qui m’a poussée, après avoir écouté mon histoire, à acheter quelques produits de beauté. Un masque, un gommage. Des crèmes de jour et de nuit.

J’étais sûre que j’allais abandonner ce rituel beauté qui me semblait bien long à faire.
Mais dès les premiers jours, j’ai constaté une vraie différence. Une peau plus nette, plus lumineuse. Plus de petits boutons.
La sensation d’une peau qui tire et qui graisse vite est moins présente.
Depuis un mois, à quelques rares exceptions, je fais exactement ce qu’elle m’a conseillé.

photo 2

Je fais un masque par semaine avec le Peeling mask – masque exfoliant rénovateur (Kiko).
C’est à base d’argile, cela durcit puis on rince à l’eau. Chaque fois, ma peau est vraiment plus lumineuse. J’étais sceptique, je suis conquise.

Je fais deux gommages visage par semaine sous la douche avec le gommage purifiant et lissant Purifying scrub. Je ne sais pas si c’est à cause de cela, mais depuis, j’ai beaucoup, beaucoup moins de petits boutons et points noirs.

Je me crème, selon les conseils de la vendeuse, deux fois par jour. Elle m’a conseillé de mettre le Fluide hydratant anti-impuretés Purifying fluid le matin, et la Crème purifiante anti-âge Resurface Cream le soir.

La crème du matin me donne vraiment un mieux-être. Je n’ai plus cette sensation de peau qui tiraille. Par contre, j’ai toujours l’impression que ma zone T (j’ai appris des termes techniques oui !) regraisse trop vite, j’aimerais trouver une solution.
La crème du soir, elle, me donne l’impression de sécheresse dans les quelques minutes qui suivent, mais ça passe vite.
Autre point positif, les deux crèmes sentent vraiment bon, tout comme le gommage.

Le jour où j’ai été chez Kiko, la vendeuse a également proposé de prendre un rouge à lèvres. Je bave d’envie devant les couleurs qu’utilise Amélie Epicétout. Sur instagram, je suis chaque fois sous le charme des rouges qu’elle nous montre. Mais je n’ose pas, pour moi-même, me lancer. Peur d’attirer l’attention, de ne pas choisir la bonne couleur.

La vendeuse m’a alors proposé de tester l’un de ceux en promo actuellement, les Exotic Shine Lipstick. Elle m’a conseillé et mit l’Hearty Rose.
Et effectivement je l’ai trouvé très beau. Il se voit tout en restant discret.
Avec cela, j’ai pris deux vernis à ongles : un transparent : la Nail Lacquer. Un second pailleté, le Fancy top Coat.
Je n’ai encore mis ni les vernis, ni le rouge à lèvres. Je les utiliserais pour la première fois cette semaine, puisque nous allons à un mariage samedi.

Je me suis aussi laissé tenter par une virée chez Claire’s, pour trouver des accessoires pour ma robe. J’ai craqué pour ce joli bracelet et quelques accessoires pour cheveux. Et quelques boucles d’oreilles.

photo 1(1)

Mon amie, toujours la même, m’a demandé quel sac je prendrais pour aller avec ma robe. Elle a été horrifiée de savoir que je comptais prendre mon sac habituel, un sac besace marron cuir.
« Tu dois acheter une pochette !!! »
Elle regarde bien trop Les Reines du shopping, à mon avis.
Mais d’autres personnes m’ont également dit que ce serait une faute de goût, mon sac, avec ma robe. J’ai fini par trouver cette belle pochette dans un petit magasin de quartier.
Et j’avoue que quand je vois l’ensemble, je ne peux que me féliciter d’avoir suivi leurs conseils.

photo 2(1)

Il faut vraiment que j’apprenne à choisir les vêtements qui me vont. Que j’apprenne à me maquiller et donc à utiliser mon maquillage.
Je me tate énormément à me faire offrir un coaching beauté type relooking de Seebyse.
Peut-être comme cadeau de Noël.

En attendant, j’ai choisi de nouvelles lunettes qui ne me mangent pas le visage. Et je me suis mise aux lentilles. Cela change tout mon visage, un nouveau choc !

Bref, comme vous l’aurez compris, il y a du boulot !

12 réponses à to “Une nouvelle image à apprivoiser”

Laisser un commentaire