Pendant longtemps, j’ai détesté être une fille. Devoir porter des jupes quand j’étais à l’école alors que je ne pensais qu’à courir, sauter, grimper à la cage à poules…
J’étais un vrai garçon manqué, à me battre, à ne traîner qu’avec les garçons pour jouer aux billes, aux pogs et à grimper aux arbres….

Pendant longtemps, j’ai été entourée surtout d’hommes. Je ne me sentais pas à l’aise avec les filles, que je trouvais trop superficielles, vaniteuses et emmerdantes, bien loin de ma façon de voir la vie.

J’ai souvent, aussi, travailler avec des hommes. J’ai une tendresse particulière pour ces emplois que j’ai eu où j’étais une des rares femmes du milieu.

J’apprécie les hommes pour leur franchise parfois un peu bourrine, pour leur façon de protéger la fille que je suis, avec beaucoup de tendresse et de maladresse…

Encore maintenant, je suis bien plus à l’aise avec des hommes qu’avec des femmes, même si, petit à petit, les choses se sont équilibrées.
Le fait de devenir maman m’a rapproché des femmes, surtout des mères, d’ailleurs. Nous avions enfin des intérêts communs.
Mon ancien blog de lecture, aussi, puisque qu’une grande majorité des lecteurs sur la toile sont… des lectrices.

Pourtant, même si j’apprécie les hommes plus que les femmes, il y a autant de choses que je déteste chez eux que de choses que j’envie.

Je déteste leur façon de penser qu’une femme est forcément plus faible qu’eux.
J’aimerais trouver un homme auprès duquel je me sentirais protégé. Mais je ne veux pas être traité comme un objet fragile…

Je déteste qu’ils oublient tout.
Si j’étais un homme, je noterais tout : anniversaires, fêtes, dates spéciales. Je me ferais des carnets de notes sur ce qui plaît ou non aux gens que j’aime.
Et jamais je n’oublierais un anniversaire ou un moment important.

Si j’étais un homme… ou comment je vois l’homme de mes rêves :

Si j’étais un homme, je n’hésiterais jamais à prendre la femme que j’aime dans mes bras, à la câliner, à l’embrasser, à n’importe quel moment, à n’importe quelle heure, pour qu’elle ne doute jamais que je l’aime.

Si j’étais un homme, j’aurais régulièrement des petites attentions pour la femme que j’aime : un petit déjeuner au lit, une fleur, bref, peu importe. Des surprises régulières pour entretenir la flamme. Jamais je ne dirais que Noël, la Saint Valentin ne sont que des fêtes commerciales et je n’attendrais pas ces occasions ou son anniversaire pour lui faire des petits cadeaux.
Je profiterais au contraire de chaque occasion pour la gâter, lui donner l’impression qu’elle est une princesse.

Si j’étais un homme, je ne me cantonnerais pas à ce qu’on attends de moi de par mon sexe. Je n’hésiterais jamais à partager les tâches ménagères ou parentales parce que je considérerais que s’occuper du ménage ou des enfants n’a pas de sexe. Que nous sommes un couple, des partenaires et que chacun doit faire sa part.

Si j’étais un homme, je n’oublierais jamais de dire à ceux que j’aime mes sentiments pour eux. Et leur dire tout le bien que je pense d’eux. Les complimenter sur une œuvre, une tenue, leur sourire, leur coiffure. Peu importe. L’essentiel étant de leur montrer que je les vois, que je les aime et que j’aime ce qu’ils sont. Parce qu’il est trop facile de ne voir que le négatif…

Si j’étais un homme, je ne mettrais jamais en compétition ma femme et ma mère. Je considérerais que chacune à sa place, et je soutiendrais toujours celle que j’aime, même si cela doit donner lieu à une dispute avec ma mère.

Tous les hommes ne sont pas des brutes arrogantes et stupides. J’ai eu la malchance de tomber sur des hommes qui étaient tout le contraire de ce que je décris.
Et pourtant, j’en connais certains qui paraissent être ce que j’aimerais.
Ce sont mes critères, mes envies.
Je ne fais nullement le procès des hommes. Je les aime, avec tous les défauts et les qualités qu’ils ont.

Si vous connaissez un homme célibataire qui correspond à ce que je cherche, n’hésitez pas à vous faire connaître;)

11 réponses à to “Si j’étais un homme…”

  • SaCha44 says:

    Et bien, chère Monsieur, j’ai le plaisir de vous apprendre qu’une femme, décédée il y a plus de 37ans et ayant fait votre souhait, s’est réincarnée en la personne de mon mari… Il est tout ce que vous décrivez avec cependant un léger oubli sur sa capacité à trouver ce qu’il a sous les yeux, nous mettrons cela sur le dos du chromosome Y 😉
    Gardez espoir pour cette vie et je me permettrai d’ajouter un énorme MERCI pour l’heureuse que vous ferez dans votre prochaine vie ^^ <3

  • Monica says:

    ah….si j’étais un homme…je ferais enfin pipi debout dans les bois sans en mettre partout sur mes chaussures 😉

    Je comprends tout à fait ta recherche! J’ai cherché un petit moment et je crois avoir trouvé (en tout cas on approche presque le cochage complet de la liste ;-))

    Mais j’en ai embrassé des crapauds avant de trouver le prince! C’est peut être le prix à payer?

    Si j’en trouve un autre je te l’envoie promis 😉

    • Mère Débordée says:

      Le pipi debout, c’est the cerise sur le gateau, j’ai l’impression.
      Bon, et sinon, ton Prince Charmant, il a pas un frère ? 😉

  • vero tya says:

    effectivement j’avais pas pensé à la rivalité avec la belle mère….

  • c’est un bien joli texte car il montre ce que tu es capable de faire pour l’autre. j’espère que tu trouveras vite ce prince charmant 😉

  • sisco says:

    J’espère que tu trouveras cet homme que tu décris 🙂

  • Agoaye says:

    Je crois que tous ceux que j’ai repoussés correspondent à ta description.
    Non pas que j’aime les machos mais qu’avec mon caractère assez particulier (cf merdique), si l’homme est trop gentil alors il se fait bouffer…

    • Mère Débordée says:

      QUOI ??? LOL
      Non mais moi aussi, je veux un mec avec du caractère (parce que pareil, je suis vraiment un sale caractère parfois)

Laisser un commentaire