Nos animaux [Concours]

J’ai toujours vécue entourée d’animaux. Chez mes parents, habitant pourtant quasi en centre ville d’une ville situé à quelques minutes à pieds de Paris, c’était la maison des animaux : chiens, chats, perruches, lapins, cochons d’inde, furets, chinchilla, poisson….
A 15 ans, je passais mes mercredi et mes week-ends dans l’animalerie d’une connaissance, à travailler, et ce, jusqu’à mes 20 ans !

Quand j’étais encore avec Ex-Père Charmant, nous avions une chienne cocker. Je ne m’imaginais pas sans animaux et il a fallu insister pour qu’il cède aux charmes de cette petite boule de poils.
Cléo, de son joli nom, nous a quitté 15 jours après ma décision de quitter Ex. Mauvais timing.
Les enfants et moi l’avons beaucoup pleurés. J’avais décidé que les animaux, c’était fini pour moi, plus envie de souffrir lors de la perte.

Mais le destin fini toujours pas vous rattraper. Comment la fille qui arrête sa voiture pour ôter un escargot de la chaussée aurait pu finir sans animaux, hein !

Un beau matin, il y a un peu plus de 3 ans, en allant jeter mes poubelles, des miaulements. Une boite en carton au fond du conteneur. Et dedans, une petite boule de poils grise.
Heureusement, elle était en bonne santé d’après le vétérinaire vu en urgence.
Minnie fait partie de nos vies depuis ce temps là.

Un chat, c’est bien. Il n’y aura pas d’autres animaux !

Naïve que je suis.

L’an passé, en août, lors d’une balade avec les enfants, nous avons découvert dans une cage en plein soleil au milieu d’un champs deux chatons malingres et dans un état lamentable.
L’un des deux n’a d’ailleurs pas survécu.

dav

Pour la seconde, je pensais qu’un peu d’attention et de nourriture suffirait. Mais je l’ai vu se dégrader petit à petit, maigrir malgré les tonnes de nourritures qu’elle avalait.
J’ai bien cru que mes efforts seraient vains.

Et comme je n’avais pas vraiment le budget pour le vétérinaire, j’étais assez démunie.

Jusqu’au matin où elle a vomit des espèces de longs spaghettis remuants. Et quand je dis long, je ne plaisante pas. Ils y en avaient des dizaines, tous plus longs qu’elles, le plus grand devait bien faire dans les 30 cm.

Des vers… Super… Sur un si petit chat, non pris en charge, c’est l’occlusion intestinale et la mort assurée.

Tant pis pour le budget, passage en urgence chez le véto qui, en apprenant l’histoire de cette petite chose nous a même offert la consultation et les médicaments.Grand merci à lui.

Elle était infectée de vers, de puces, avait même une tique que je n’avais pas vu.
Pour le véto, elle n’avait pas encore 8 semaines, n’était pas sevré. Et elle pesait 450 g alors qu’au même âge, le poids attendu est de minimum 900g.

Il n’était pas convaincu qu’elle s’en sortirait malgré nos soins.
Les enfants l’ont appelé Lili.

Elle a désormais un an. Elle mange toujours comme si sa vie en dépendait.
Elle est petite pour un chat de son âge, séquelles de l’état d’extrême dénutrition dans lequel elle était quand nous l’avons découvert.

Les premiers mois, ça n’a pas été évident. Elle a malheureusement contaminé la chatte déjà présent dans le foyer (et qui ne sortait pas de la maison).
Nous avons été envahis par les puces, au point de se demander si on arriverait à s’en débarrasser.

Même nous, nous avons du prendre un traitement contre les vers Ascaris que les enfants avaient chopés….

Et elle était si petite et si chétive que les traitements habituels devaient être donnés avec prudence….

Elle a été opérée après ses premières chaleurs. Elle aurait du l’être avant mais son poids était un peu juste, nous pensions tous, véto comme moi, qu’il valait mieux attendre.
Quelle galère finalement, ces chaleurs ! Autant vous dire qu’on a pas traîné à l’opérer ensuite, pour éviter d’y repasser.
Et ça s’est bien passé.

Elles ont l’air malheureuses, non ?

dav

Bref, depuis, malgré le fait qu’elles ne sortent pas (vivre en appartement au dernier étage, ça limite), je continue à traiter régulièrement contre les différents parasites.
Parce que même si elle ne sorte pas, les enfants et moi pouvons être porteurs de parasites venant de l’extérieur.

Je traite toutes les 6 semaines environs. Et les enfants et moi prenons également un vermifuge tous les 6 mois.

D’ailleurs, si vous êtes un peu curieux, vous pouvez aller sur ce chatbot crée par Boehringer Ingelheim pour faire une évaluation des risques de contaminations et les mesures à prendre.
Il faut répondre à 6 questions qui permet de vous donner une idée des parasites auxquels votre animal est exposé.
Ici, comme je le pensais, elles ne sont exposées qu’aux puces.
Néanmoins, comme je préfère prévenir que guérir, je continue d’utiliser un traitement pour les protéger des puces mais aussi contre les différents vers existants, on est jamais trop prudents.

J’ai découvert le site à l’occasion d’un partenariat, et je le trouve plutôt bien pensé.

Depuis, une petite femelle cochon d’inde est arrivée dans nos vies, enceinte. Je vous en parlerais certainement ^^

Bref, tout cela est bien beau mais si on passait au concours ?

CONCOURS

C’est un concours organisé par Boehringer Ingelheim pour gagner une box Wamiz
La box contient 6 produits dédiés à votre animal (jouets, accessoires, friandises ou produits d’hygiène) et un livret de conseils et d’actualités.

visuel box Wamiz
Pour participer, c’est simple :

Vous devez vous rendre sur le site du Chatbot pour faire le diagnostic des risques pour votre animal.
Une fois que vous avez le résultat, faites en un copier-coller ou une capture d’écran et venez le mettre ici, en commentaire.
Le concours se terminera le 30 juillet 2019 à 18h.
J’annoncerais le ou la gagnante le 31 juillet en édit de ce billet.
N’oubliez pas de mettre une adresse mail valide dans le formulaire de commentaire que je puisse vous contacter si vous avez gagné.

Bonne chance à toutes et à tous !

2 commentaires sur “Nos animaux [Concours]”

  1. Avatar

    Bonjour !
    Merci moi aussi j’ai toujours été entourés d’animaux ! Enfant se sont des chiens que nous avions ! Aujourd’hui ce sont deux chats qui vivent avec moi !! Avec deux caractères complètement différents ! Je ne connais pas du tout cette box, j’aime bien le concept et surtout j’adore gâter mes monstres ! Alors je participe on ne sait jamais ! Voilà les résultats du tests !!
    « Aïe ! Dans ce cas, votre chat est plus exposé aux vers, aux puces et aux tiques.
    Les vers ou ascarides peuvent représenter un danger pour la santé de votre chat et la vôtre.Les œufs d’ascarides contaminent l’environnement par les crottes d’un chat infesté. Les adultes qui jardinent et les enfants qui jouent au sol sont les plus exposés. ‍
    Les vers plats concernent les chats infestés par des puces (Dipylidium caninum) ou ceux qui chassent (Taenia spp). Votre chat peut s’infester en mangeant des souris ou des oiseaux, porteurs de larves de ténias.
    Le ver pulmonaire (Aelurostrongylus abstrusus) peut aussi infester votre chat. Il présentera alors des troubles respiratoires comme une toux.
    Les puces piquent votre chat et provoquent des démangeaisons intenses. Et quelques puces suffisent pour en générer des milliers. Les œufs, les larves puis les cocons de puces sont invisibles dans nos maisons… mais bien présents !
    Les tiques vivent dans la végétation et s’accrochent à votre chat pour lui sucer le sang lors de ses balades à l’extérieur. Elles peuvent lui transmettre de dangereuses maladies infectieuses.
    Si votre chat est en contact avec des personnes plus à risque (personnes âgées ou avec un système immunitaire affaibli), vous devez le traiter et le vermifuger tous les mois. Il existe des produits qui peuvent traiter plusieurs parasites à la fois »

    Merci beaucoup et bon week-end

  2. Avatar

    Bonjour . Je viens me prêter à cette attention. Voici mon copier-coller ;

    OK ! Votre chat est surtout exposé aux puces et aux tiques.
    Les puces peuvent empoisonner la vie de votre chat. Avec leurs piqures, elles provoquent des démangeaisons intenses. Et quelques puces suffisent pour en générer des milliers. Sachez que seulement 5 % des puces se trouvent sur l’animal ! Ce sont les puces adultes.
    Les œufs, les larves puis les cocons de puces sont invisibles dans nos maisons… mais bien présents ! Un traitement régulier de votre chat est essentiel pour lutter contre les puces et éviter une infestation sur votre animal et dans votre maison.
    Les tiques vivent dans la végétation et s’accrochent à votre chat pour lui sucer le sang lors de ses balades dans le jardin, en forêt ou dans les parcs. Elles peuvent lui transmettre de dangereuses maladies infectieuses. Un traitement régulier est essentiel pour lutter efficacement contre les tiques.
    Il existe des produits qui peuvent traiter plusieurs parasites à la fois. Demandez conseil à votre vétérinaire.
    Maintenant que vous savez ça, vous pouvez prendre rendez-vous avec votre vétérinaire, trouver un vétérinaire dans la ville de votre choix ou refaire le test si vous avez un autre animal. Que souhaitez-vous faire ?
    Trouver un vétérinaire Refaire le test

    Bon dimanche ! chouca@live.fr Merci 🙂

Un petit mot doux ? N'hésitez pas !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.