vignette_les_pav_s_dans_la_mare

Je suis de ces femmes qui pensent que la mère a un rôle crucial, irremplaçable dans l’éducation d’un enfant.
Pas la mère au sens génétique, car une mère adoptive aura tout autant ce rôle là.
Mais je suis aussi cette femme qui pense que le père a une place toute aussi importante dans la construction d’un enfant.

Quand j’ai décidé de quitter le père de mes enfants, je me suis naturellement tournée vers une garde alternée, sans même penser à lui demander si ça lui convenait, tant il me semblait logique qu’il voudrait être parent tout autant que moi et que les enfants auraient autant envie de voir leur père que moi.

Pas un moment je me suis demandé si c’était bien indiqué à leurs âges. Cette considération n’est même pas rentrée en ligne de compte, en fait. Maintenant ou avant, j’aurais pensé garde alternée.

Le papa étant du même avis que moi, pour l’instant, tout se passe bien. Chacun prend ses marques et vis cette séparation au mieux.

Quand je me suis séparée, j’ai rejoins un forum de parents solos.
Et j’ai été assez surprise de voir que ce qui me semblait logique et naturel ne l’était pas pour tous.

Attention, je ne dis pas que la garde alternée est le meilleur système qui soit, hein. Je ne fais le procès ou l’apanage d’aucun mode de garde.
L’essentiel étant que celui ci soit décidé d’un commun accord entre les parents, au mieux de leurs désirs et de leurs possibilités, et dans le respect du bien-être des enfants.

Dans notre société actuelle, bien souvent, la garde échoit à la mère.
Le père, bien souvent, n’a qu’un DVH (droit de visite et d’hébergement) plus ou moins conséquent, mais très souvent sur la base de « un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires »

Certes, il y a pas mal de pères qui s’en contentent, tant mieux pour eux.

Mais je lis aussi beaucoup d’écrits de pères qui se battent pour demander une garde alternée.
Et bien souvent, dans ce genre de discussion de forum, les esprits s’emballent, et on prône la garde classique parce que « la mère est importante »

Et le père, dans tout ça ? N’est-il pas aussi important ?

Dernière discussion en date de ce forum dont je te parle plus haut : une maman qui se sépare. Deux enfants de presque 3 ans et de quelques mois.
Le père demande une garde alternée pour l’aîné, et un droit de visite pour le cadet, considérant qu’effectivement, la maman est très importante dans ces premiers mois.
La maman trouve que c’est une mauvaise idée. Séparer les enfants. Laisser l’aîné tant de temps avec le papa.

Et ce qui me choque le plus, ce sont les commentaires qui lui disent qu’elle fait bien de ne pas suivre l’avis du papa, qu’elle doit se battre et vite faire appel au juge.
Pire, l’un des commentateurs répond à cette mère qu’elle n’a pas l’obligation d’accéder à ce que le père souhaite.

Depuis quand la mère est elle la seule décisionnaire de ce qui est le mieux ou non ?
Car c’est ce que sous-entends ce genre de remarques. Que la mère sait mieux et que le père doit donc s’incliner et se contenter des miettes qu’elle voudra bien lui laisser.

Et ça me désole.

En tant que mère, je peux comprendre qu’on puisse avoir du mal à se séparer de ses enfants pour les voir partir chez l’ex.

Certaines diront que l’ex ne s’occupait pas trop des enfants avant alors pourquoi maintenant ?

Oui, c’est sur. Mais peut être ne s’occupait il pas trop des enfants parce que dans notre société actuelle, c’est encore bien souvent la mère qui reste à la maison ou prend un mi-temps, le père gagnant plus financièrement.
Et peut être aussi qu’il est difficile aux mères de laisser une place à l’homme dans ce qui est encore largement considéré comme le rôle des femmes : l’éducation des enfants.

Mais je sais aussi que, face à la séparation, puisque la mère n’est plus là, les pères savent souvent prendre cette place qu’ils n’avaient pas avant.

Je répète, bien sûr, qu’il existe des pères qui seront toujours « démissionnaires » ou absents. J’en suis consciente.
Mais pour ces pères là, punir tous les autres ? Faire une généralité de quelques cas (oui, de beaucoup de cas, ok)

Mettons nous un instant de côté et essayons de nous faire l’avocat du diable : je n’entends jamais d’histoire de pères ayant tués ou cachés leurs enfants dès la naissance.

Ce sont des mères, qui font ça. Donc, finalement, on pourrait dire que les mères peuvent être dangereuses pour leurs enfants….

La garde alternée est décriée par des spécialistes. J’en suis consciente.
Mais je suis également consciente des études qui démontre qu’en cas de garde classique, souvent, les enfants finissent pas s’éloigner du père, ne le voyant que peu et ayant du mal à garder une relation forte avec lui.
Quand ce ne sont pas les pères qui, lassés de n’être que le papa du week-end et le donneur de pension alimentaire finissent pas ne plus s’investir dans une relation à distance.

Cela me rend bien triste.

Parce que je vois tous les jours ce genre de choses. Et que la majorité des pères que je connais sont de bons pères, qui aimeraient faire partie du quotidien de leurs enfants, les voir plus souvent et seraient prêts à faire des sacrifices pour cela.
Mais qui sont déboutés de leur demande parce que les juges considèrent encore trop souvent que la place de l’enfant est avec leur mère….

11 réponses à to “La place du père”

  • coucou, j’espère que tu vas bien (mieux) ?
    La place du père est pour moi cruciale. La génération de nos parents avait ce que j’appelle « le complexe de Dieu » pour l’éducation de la mère. Trop de pères se voyaient supprimer leurs droits au profit d’une mère qui n’était pour autant irréprochable, juste elle était la maman et avait un bon avocat…
    Aujourd’hui les pères se battent et ils ont raisons. Encore trop d’inégalités malheureusement à ce niveau.
    Après ce n’est que ma vision 🙂

    • Mère Débordée says:

      Oui, les mères toutes puissantes. Ce qui est dommage, c’est que les mentalités des professionnels leur donnent souvent raison…
      (Ca va un peu mieux, merci 😉 )

  • Marie says:

    bonjour,
    Je ne suis pas séparé du père de mon fils mais je suis totalement d’accord avec toi. Mon fils a besoin de ses moments avec son père. Il est son repère , ils ont leur habitudes. Je ne dit pas que je suis une mauvaise mère même si des fois je le pense, mais son père craque beaucoup moins facilement que moi. Je m’énerve beaucoup plus rapidement que lui alors qu’il ne faudrait pas . Je ne voit pas comment je pourrais priver mon fils de son père il a une place trop importante.
    Ça fait plaisir de voir des parents comme toi qui pense d’abord à leur enfant avant de penser à eux. J’entends par là les rancunes que les ex conjoint on l’un en vers l’autre.

  • Julie says:

    Merci pour ces mots et ces réflexions. Vraiment.
    Les mères dont tu parles ne se rendent pas non plus forcément compte qu’à force de dire que les pères ne s’occupent pas de leurs enfants, elles ne leur laissent aucune place.
    Alors on est d’accord, des pères absents ou qui n’en ont rien à faire, il y en a. Mais des mères abusives, culpabilisantes ou je ne sais pas quoi, il y en a aussi, et c’est important de ne pas l’oublier et de ne pas faire de généralités, comme tu le dis.

    • Mère Débordée says:

      C’est important, surtout, de ne pas oublier que le père, on l’a choisit, au départ.
      Parce qu’on pensait qu’il ferait un bon père, justement.
      Et que la séparation, c’est une séparation entre adultes, pas entre un parent et son enfant

  • Céline says:

    OMG comme je te suis reconnaissante pour ce billet, cette attitude. …j espère qu il en restera ainsi. Moi même séparée la même logique même avec la belle mère….. mon conjoint n a pas eu cette « chance » puisque la mère ne nous autorise qu a la garde classique…ce qui poir moi reste trop peu pour construire une relation de qualité. L enfant lui même ne comprends pas comme c est triste :/ ces mères qui sont abusives….

  • millie says:

    Tellement vrai ton billet. Beaucoup de mères pensent être seules à pouvoir et savoir combler tous les besoins de l’enfant, mais les pères ont tellement à donner si on leur en donne la possibilité.
    Je ne suis pas dans ton cas, je suis toujours avec le papa. Pendant 3 ans, il m’a laissé gérer seule l’éducation et le quotidien de notre enfant. J’en étais malheureuse, car j’aurais aimé qu’il s’implique plus. Aujourd’hui, j’ai retrouvé du travail et pendant les vacances, c’est le papa qui gère les journées avec notre fils et je trouve ça super. Il prend du plaisir à s’occuper de lui. Même s’il ne fait pas les choses à ma façon il se débrouille très bien et notre fils en est très heureux. Il apprend à être papa loin de moi, à sa manière. Il faut apprendre à lâcher du lest, à leur faire confiance et ce pour le bien de l’enfant qui aura la chance de construire une vraie relation avec ses deux parents.

  • sophie mum says:

    je trouve que le pere est important meme si je n’ai pas la garde alternée car il habie loin et boss de nuit. mais quand il l’a prend moitié des vacances scolaire elle revient cangé un autre mode de vie des base réapprise car ben parfois je laisse couler un peu aussi pas l’energie d’être toujours droite. mais il est present pour l’école reunion suivi scolaire etc il est au courant de tout ce qu’on fait et au pire il lit le blog 😉

    • Mère Débordée says:

      Voilà. On a fait les enfants à deux, on doit être à deux à les éduquer. Bien sur si l’autre en a envie, on est bien d’accord 😉

  • Cet article a permis d’éclairer ma lanterne, merci

Laisser un commentaire