10897057_209821199188387_5969558203687978834_n

Je sais que je ne suis pas la première, et je ne serais certainement pas la dernière à écrire un billet sur l’attentat perpétré par deux terroristes fanatiques contre Charlie Hebdo, aujourd’hui.

En temps normal, je me serais contentée d’un statut facebook ou twitter en soutien aux familles et collègues des victimes.

Mais quand j’ai découvert cet attentat lors des infos de 20h, ça a été la goutte d’eau qui a fait débordé le vase d’une journée apparemment dédiée au racisme.

Parce que ce même jour, 1h avant que je ne sois mise au courant par les infos, mon fils, mon bébé de 7 ans, m’a appris avoir encore une fois était bousculé à l’école et que quand il a demandé aux camarades d’école de le laisser tranquille, il s’est entendu répondre, lui et son copain « Ta gueule, sale petit français »

Et là, j’ai envie de dire je ne suis pas racisme, mais….

Dans sa classe, 25 enfants. 3 français blancs. 2 petits musulmans. 20 petits noirs.
Et dans ces 20 enfants noirs, plus d’une grosse moitié enfants de parents immigrés clandestins sans papiers.

Car la particularité de l’école de mes enfants, c’est qu’elle se situe à proximité d’un immeuble alloué à des associations qui ne s’occupent que de clandestins et de sans-papiers.

Alors, quand j’apprends cela. Quand j’apprends qu’on a tué aujourd’hui pour « venger le prophète », j’ai juste envie de hurler.

Parce que je ne suis pas racisme, mais en voyant tout cela, je sais que le racisme anti-noirs, anti-musulmans a encore de beaux jours devant lui.

Et je suis si triste, si triste d’être habitante d’une France qui, au lieu de s’enorgueillir de la richesse de ces différences, de son peuple multiculturel qui apporte tant, ne pense qu’à faire la guerre sous prétexte de différences.

J’ai mal à ma France, mal pour les victimes, leurs familles, amis et collègues.
J’ai mal pour mes enfants.
J’ai mal pour une communauté qui, une fois de plus, va être montré du doigt parce qu’il est plus facile de faire des amalgames que de réfléchir et de se dire que cela est l’œuvre de quelques uns, et non pas d’une communauté entière.

J’ai peur de cette France, qui, à force de dire « je ne suis pas raciste, mais » fait dire à mon fils, aujourd’hui, que les Noirs sont méchants.

J’ai mal. Et je pleure.

Je suis Charlie #CharlieHebdo

15 réponses à to “Je suis Charlie”

  • La carne says:

    #jesuischarlie

  • fannyfans says:

    dur du,j’ai eu besoin d’écrire moi aussi, mais j’ai encore beaucoup de mal à en parler autour de moi…..

  • sandraL says:

    oui, c’est triste et incomprehensible… on en a parler a nos enfants, expliquer qu’on ne tue pas pour des avis divergents, et encore moins pour un dessin… perso, au vue de ce qui se passe aujourd’hui, je ne serai pas tranquille si es enfants etaient dans l’ecole des tiens. non raciste aussi ais quand on voit tout ce que l’on voit, et surtout ce qu’a subit ton ptit loup ce soir et bein je ne laisserai pas mes enfants sereinement…seche tes larmes…

    • Mère Débordée says:

      J’adore l’école où sont mes enfants parce que ça les obligent à côtoyer d’autres cultures, il y a un vrai brassage ethnique très intéressant, et j’ai justement des discussions passionnantes avec les parents devant l’école.
      Ca me rend triste de devoir les en retirer parce qu’une minorité d’enfants ont décidés de jouer les caids et de prendre comme tête de turc une partie de leurs camarades

  • Maman Prout says:

    Nous sommes tous des Charlie!

  • Ah bah écoute je vient d’une ville ou les français se font casser la gueule , ma sœur c’est fait taper par ce quelle est blonde ! Mon homme geek et joue en ligne , il communique avec d’autre joueur et il a eu le droit à « ferme ta gueule sale français, va bosser pour payer ma caf! ». Moi non plus je ne suis pas raciste mais il faut respecter la France et les Français… Et dans ce cas se sont les émigrés qui sont racistes en vers la France , le pays qui leur tend la main …
    Bon courage à toi et ton bonhomme… Quel triste France !!!

    • bluedory says:

      Quand je vois cet article et vos commentaires, je vous trouve pitoyables. C’est facile de dire « je suis pas raciste mais… ». J’ai vu des musulmans aujourd’hui me dire « on n’est pas d’accord… on est des Charlie… » Ton gamin a été »embêté » à l’école ! Hier des gens sont morts pour des dessins ! Tu es raciste. Surtout quand tu accuses des gens d’être des clandestins. Assume le. Je sais que ce commentaire ne sera pas publié mais tu le liras. Si tu es un peu intelligente relis toi, moi ça me donne envie de vomir ta récupération parce qu’on a touché à ton petit. Va dire ça à la fille de Wolinski !

      • Mère Débordée says:

        Je ne censure pas les commentaires, justement parce que je crois en la liberté d’expression que défend justement Charlie Hebdo, entre autre.

        Pitoyable, nous le sommes peut être. Mais bien moins qu’une personne comme toi qui viens ici cracher son venin alors qu’elle n’a pas compris ce qu’elle a lu.

        J’assume totalement d’accuser ses gens d’être des clandestins parce que c’est ce qu’ils sont. Je suis bien placée pour le savoir, je bosse avec l’association qui s’occupe d’eux et qui leur trouve des logements.

        Tu me traites de raciste ? Pourquoi ? Qu’est ce qui, dans mon billet, te fait croire une telle chose ?
        Il va falloir m’expliquer parce que soit tu as mal compris, soit je me suis mal exprimée, mais tu serais alors la seule à l’avoir compris ainsi, ce qui devrait te poser question non ?

        Au contraire, je dis bien aimer la France multiculturelle où nous avons la chance d’habiter et que je suis triste que des choses comme cet attentat ou comme ce qui est arrivé à mon fils puissent donner des armes à des gens qui s’en serviront pour blâmer toute une communauté.

        Je ne récupère rien. Je ne cherche rien. Tu fais des amalgames et des jugements.
        Je fais juste le parallèle entre deux situations qui peuvent faire dire aux gens que le racisme, c’est normal.

        Bref… Tu devrais plutôt suivre ton conseil et me relire. Puis relire ton commentaire violent et ordurier. Ca t’apprendrais peut être à faire preuve de compréhension et de jugeotte

        • Alice says:

          Je comprends ce qu’elle veux dire j’ai lu ton article en premier. il fait trop d’amalgames.
          Ca mélange tout et ce n’est vraiment pas bon.
          Tu as une belle plume mais la tu n’as pas mon soutiens
          Sur twitter il y a une page qui s’appelle je ne suis pas raciste mais
          Il n’y a rien de bon qui sortira après cette phrase te met le lien regarde le. tu comprendras la colère que je n’aime pas aussi vulgaire mais en ce temps de pression compréhensible me semble t il.
          https://www.youtube.com/watch?v=_z0tE1deFyg (2minute 11)

          • Mère Débordée says:

            Alors…
            Le but n’était pas de faire des amalgames et en me relisant, je n’en trouve pas.
            A aucun moment je ne dis que c’est la faute de telle ou telle communauté ou personne, et, au contraire, je dis bien qu’une communauté ne peut être jugée coupable des actes de quelques extrémistes.
            Ce billet, à la base, ne devait pas du tout parler de Charlie Hebdo, car quand je l’ai commencé, je ne savais pas ce qu’il s’était passé.
            La base de ce billet, c’est parce que je me suis disputé avec les parents des autres enfants « français blancs) de la classe de mon fils qui ont donc été insultés et qui n’avaient que des phrases comme « On n’est plus chez nous » ou « Qu’ils retournent dans leur pays » « Je suis pas raciste mais… »
            Je n’étais pas d’accord avec eux. Chez nous ? Mais eux aussi sont chez eux. Leur pays ? La France, comme moi, eux….

            Je voulais juste expliquer que quand des actes comme ça se produisent, du racisme ordinaire (car mon fils a été victime de racisme, là, malgré qu’il soit français et en France) aux attentats extraordinaires, malheureusement, le racisme et l’antisémitisme s’enflamme, et ce genre de choses donnent des armes en plus à ces français qui sont antisémites.

            Je connais la page « je ne suis pas raciste mais… »
            C’est en toute conscience que j’ai utilisé cette expression pour illustrer la bêtise de certains.

            Il est toujours compliqué de s’exprimer par écrit. On est responsable de ce que l’on écrit, pas de ce que l’autre lit ou comprends.

            Comme je l’ai dit plus hauts, je n’ai eu aucun retour négatif de ce billet, sauf le tien et celui de Bluedory.
            Sur ma page où il est commenté, des personnes musulmanes et autres ont très bien entendues ce que j’essayais de dire.

            Je ne changerais rien, parce que je l’ai écris avec mes tripes et que j’ai beau le relire, je ne vois pas où je ferais l’apologie du racisme ou de l’antisémitisme.
            Si c’était le cas, j’aurais modifier et je me serais excuser. Ce n’est pas le ca 😉

    • Mère Débordée says:

      Le racisme anti-français est tout de même beaucoup moins important et violent que le racisme anti-noir ou anti-musulman.

      Pour moi, tout ceux qui vivent en France sont français, noirs, blancs, basanés…. C’est juste dommage que certains ne puissent vivre avec les autres en harmonie et bonne intelligence

  • mimi says:

    Bonjour
    En vous lisant une premiere fois, j’avoue être restée les fesses entre deux chaises
    Mais en relisant une seconde fois, je vous ai compris, enfin je pense
    Il est vrai que le rasisme anti blanc existe, tout comme le racisme anti noir, anti musulmans, antisémite
    Certaines formes sont plus mises en avant que d’autres
    Le problème vient de l’éducation donnée à ces enfants et non pas de l’origine ou de la religion ou meme de la couleur de peau

  • kiki says:

    j’ai relu plusieurs fois ton article et e ne trouve rien de raciste dedans.
    De plus te connaissant, tes loulous en apprenne beaucoup plus que les miens sur toute les religions ici c’est resté tabou.
    Moi en 1995 j’ai connu l’attentat du métro st michel, par chance ma mère avait décidé ce jour là de ne pas prendre le métro pour m’emmener à l’hopital pour mes hormones de croissances, nous avons pris un taxi. 5 minutes après etre arrivé le métro a péter ma bonne éétoile m’a sauvé.

Laisser un commentaire