Hier soir, pour la première fois depuis plusieurs mois, je n’ai pas pu aller chercher mes enfants à l’école, et ils ont donc dû aller à la garderie du soir.
Ils étaient au courant, j’avais un impératif de longue date.

Pour la première fois depuis plusieurs mois, donc je n’ai pu avoir le retour des maîtresses en fin de journée.

Ce retour est important pour moi, surtout dans le cas de Tisinge qui a un comportement difficile à l’école, ce qui me permet d’avoir une explication avec lui de suite, devant la maîtresse.

Hier soir, donc, Père Charmant est allé chercher les enfants à la garderie.

Les premiers mots de Tisinge furent « M., elle a dit que j’étais pas beau » avec des trémolos dans la voix.

Ce sont également les premiers mots qu’il m’a dits en rentrant à la maison, en pleurant un peu.

M. , c’est une jeune femme à peine majeure qui a été embauchée à l’école de Tisinge. Elle doit, à terme, remplacer une Atsem qui part à la retraite, d’après ce que j’ai compris.

Tisinge nous a expliqué avoir fait une petite bêtise à la cantine et que M. lui avait donc dit qu’il n’était pas beau.

Je ne vais pas revenir sur le poids que peuvent avoir des mots chez un enfant, j’en parle déjà .

Mais ces mots ont beaucoup touché Tisinge.

Ce matin, il m’a demandé à plusieurs reprises s’il était beau, avec beaucoup d’inquiétude dans la voix.
En arrivant à l’école, je l’ai senti se fermer. Il m’a même dit que « Comme je suis pas beau, alors, je vais plus à l’école ».

J’étais un peu furax.

En le déposant dans sa classe, j’apprends qu’hier matin, avant même la cantine, il avait eu un petit moment de blues à l’école, se mettant à pleurer et il a bien fallu une heure à l’Atsem et la maîtresse pour réussir à faire passer ce vilain moment.
Autant dire qu’il n’était pas dans un état d’esprit assez bon pour entendre « Tu n’est pas beau ».

J’ai expliqué cela à la maîtresse. J’ai croisé M.
Qui a confirmé lui avoir dit cela, non parce qu’il avait fait une bêtise, mais parce qu’il avait décidé de bouder.

J’ai donc expliqué à cette petite jeunette que je n’étais pas d’accord avec ce genre de phrases et que j’espérais que cela ne se reproduirait pas.
Elle avait du mal à entendre, se sentant attaquée, je pense, malgré mon calme et mon sourire.
Car après tout, elle est jeune, elle débute.
Je lui ai donc expliqué que je préfére qu’elle ne juge pas Tisinge sur sa personne, mais sur ces actes.
J’ai bien vu que cette notion lui posait soucis, elle ne comprenait pas la différence.

Je lui ai donc dit que pour un enfant de cet âge, la différence est énorme entre « Tu n’est pas beau » et « Ce n’est pas beau de bouder »
Et que c’est aussi beaucoup moins marquant pour eux.

Elle m’a répondu avoir dit justement que ce n’était pas beau de bouder.

Je sais que c’est faux. Tout simplement parce que sinon, cela n’aurait pas autant marqué Tisinge, qui a l’habitude d’entendre des jugements sur ses actes à l’école, tant il est dissipé et provocant.

Cela m’a mis en colère qu’elle essaye de faire passer mon fils pour un menteur.

On peut faire une erreur, cela m’agace, mais je pouvais le comprendre. Mais ne pas l’assumer, avec le risque de la reproduire, non.

J’en ai parlé rapidement à la directrice, après un entretien sur l’orientation de Tisinge l’année prochaine suite à un bilan psy.
Elle m’a dit qu’elle allait en parler avec M.
Je lui ai dit que ce n’était pas grave, que je ne lui en voulais pas et que Tisinge s’en remettrait mais qu’effectivement, cela serait bien qu’elle sache qu’il ne faut jamais, jamais juger un enfant en tant que personne.

Père Charmant trouve que je fais une montagne de pas grand-chose. Moi-même, je trouve que cela ne mérite pas tout un pataquès, oui.

Mais je sais aussi combien les mots, les jugements, marquent et pèsent sur une personne.

Tisinge entend déjà bien souvent que son comportement est infect, qu’il doit réussir à être plus calme, moins agité.
Emettre un jugement aussi stupide pour une simple bouderie, c’est juste… Je n’ai pas de mots en fait.

Parce que mon petit bout en a pleuré, de ce jugement pourtant mineur et peu important. Qu’il a eu besoin d’être longuement rassuré suite à cela. Alors, finalement, je trouve cela très important et sérieux…

rp_vignette_les_pav_s_dans_la_mare-261x300.jpg

3 réponses à to “Je ne suis pas beau”

  • Pfff pas évident pour Tisinge… Je suis assez d’accord avec toi, il faut peser ses mots avec les enfants.
    J’ai été animatrice pendant 6 ans auprès des enfants de tranche d’âge 3/12 ans et chaque âge a sa maturité et sa capacité d’interpêter les mots … Cela arrive de faire une erreur et il est important d’apprendre à accepter la critique, se remettre en question puis réparer son erreur. J’espère QUE M. comprendra ça et ira en discuter calmement avec Tisinge

  • Ah ben mince, pauvre petit bonhomme !
    On ne peut pas tout dire à un enfant, il ne ressent pas les choses de la meme maniere qu’un adulte ….

  • Pomdepin says:

    Tu as eu complètement raison!

Laisser un commentaire