Archive pour la catégorie ‘Vie de mère’

Cela fait plusieurs jours que je réfléchis à écrire ce billet que je laisse finalement traîner dans un coin de ma tête, tant cette année scolaire aura été riche en émotions, négatives comme positives.

Pourtant, je partais pleine d’espérance en septembre dernier. Tisinge avait été accepté en Sessad et une place lui avait été trouvé immédiatement, du coup, j’étais ravie et j’appréhendais moins le CP.

Et finalement, cette année a été un désastre de ce point de vue. Son comportement est redevenu celui d’un enfant agressif, insolent et impoli, ce comportement qui faisait qu’en moyenne section, j’allais parfois jusqu’à le laisser à la garderie du soir pour ne pas avoir à croiser son enseignante et entendre que la journée avait été catastrophique.

Pourtant, tout le monde partait hyper positif : l’année de grande section, avec l’AVS, c’était super bien passé.
Mais ce qui est possible en GS ne l’est clairement pas en primaire et j’avais dit, dès fin juin, que j’appréhendais le CP.
Et finalement, j’avais raison.

Au point que dès janvier, une déscolarisation partielle a été décidée pour « alléger le temps de collectivité » de notre fils. Une organisation un peu compliquée et prenante…

Et encore, s’il n’y avait eu que ça.
Mais non. Le Sessad, dont j’attendais énormément, ne serait ce que dans la prise en charge et l’écoute de notre découragement a été une grande déception.
Ils ont été inquiets suite à des propos tenus par notre fils et après un signalement pour informations préoccupantes, nous nous sommes retrouvés, Ex et moi, suspectés de sévices corporels sur nos enfants : commissariat, enquête sociale….

Suite à cela, la situation déjà compliquée est devenue carrément invivable : des aînés qui en veulent à leur frère de ce qu’il s’est passé, une rupture de confiance entre le Sessad et nous….

Bref… Nous avons reparlé avec le Sessad de tout ça, la confiance se réinstaure un peu mais il y a malgré tout toujours beaucoup de méfiance et de blessures de notre côté.

Depuis, j’ai fait une demande d’Itep, qui a été cette fois acceptée, mais nous savons qu’il n’y a pas de places à la rentrée, sauf désistement de dernière minute.
Lire la suite de cette entrée »

En 2006, après 3 fausses couches et deux longues années d’attente, j’apprenais que j’allais devenir maman.
Le 3 mars 2007, 3kg480 et 50 cm de bébé le plus beau de l’univers me faisait verser des larmes de joie.

Aujourd’hui, ça fait donc 10 années que Gremlins a fait de moi une maman.

Ca n’a pas toujours été facile.
Bébé aux besoins intenses, hypertonique.
Petit garçon au caractère bien trempé qui m’a rendu dingue parfois.

Il y a eu des moments de grandes douleurs :
Ses 5 semaines d’hospitalisation en réanimation pédiatrique à 4 ans
Le harcèlement scolaire dont il a été victime.

Mais malgré tout ça, tellement de beaux moments, de moments de tendresse, d’amour, de rires et de joie.

A 4 ans, j’imaginais un préado/ado au caractère difficile.
Et pourtant, à 10 ans, il est doux comme un agneau, serviable, câlin…
Un garçon qui adore les bébés et s’occuper de ses cadets.

Mon bébé. Mon grand garçon.
Etrangement, je ne suis pas stressée par ce passage à la dizaine. Le voir grandir, évoluer me ravit.
Et pourtant, j’ai du mal à réaliser que sa soeur aura bientôt 9 ans (et Tisinge 7 ans. MANDIEU ! )

J’ai du mal à le lâcher un peu et en même temps, j’ai hâte de voir l’ado, puis l’adulte qu’il deviendra.

Et je ne peux qu’espérer que dans son évolution, il trouvera la confiance en lui qui lui fait cruellement défaut pour le moment.

Joyeux anniversaire Mon Grand Garçon.
Je te souhaite une dixième année pleine de bonheur, de rire, de chocolat, de chansons et d’amour, beaucoup d’amour !

Il y a un truc qui m’insupporte vraiment, c’est le manque d’écoute. Quel qu’il soit.
Mais encore plus quand ça vient des professionnels de santé, et concernant la santé de nos enfants.

Même si je conçois très bien qu’il y a des parents qui s’inquiètent d’un rien, qui consultent pour tout et n’importe quoi.

Mais je reste convaincue qu’il faut écouter les parents. Ils sont les meilleurs juges pour savoir, en général, s’il y a un truc qui ne va pas avec leurs enfants.

Je ne connais aucun parent qui se lève le matin en se disant « tiens, je ne sais pas quoi faire aujourd’hui, si on allait faire suer le médecin / les urgences ! »
Je ne connais aucune personne « censée » qui adore encombrer inutilement les urgences en perdant des heures dans des conditions inconfortables.

Oh, je ne dis pas que ça existe. Je dis juste que c’est certainement rare.
Et surtout, que dire que « ils viennent pour rien » est juste une grosse connerie à dire. Ils viennent toujours pour quelque chose. Et si ça paraît risible ou sans gravité aux yeux des habitués ou professionnels, pour eux, c’est parfois tellement anxiogène que leur seule solution pour être rassurés, c’est d’aller voir un docteur, en cabinet ou aux urgences.

J’ai 4 enfants. J’en ai soupé, des consultations médicales diverses et variées. Et pourtant, je ne suis pas du style à m’inquiéter facilement.

Je me rappelle, pour mon 1er. A 3 mois, on retrouvait sur ses cols de bodys/pyjamas des légères traces de sang. Ben, contrairement à ce qu’on me conseillait, je n’ai pas foncé voir un docteur.
D’une parce que j’avais le rv du 4eme mois 4 jours plus tard.
De deux parce que ça excepté, mon Gremlins se portait super bien : il souriait, mangeait, faisait caca…
4 jours plus tard, devant le doc, je soulève le pb en fin de consultation. Et bien, c’était juste des traces de sang dues au fait que mon loulou s’égratignait les gencives avec ses ongles.
Voilà, fin du game, pas de stress.

Je me rappelle très bien de la surprise et de l’air goguenard de mon doc, étonné de ma zénitude et du fait que je n’ai pas consulté tout de suite.

Voilà le genre de mère que je suis. Je ne m’inquiète donc pas facilement et la plupart du temps, je gère avec les moyens du bord, préférant éviter de me taper l’attente dans une salle surchauffée et surpeuplée et de sortir de l’argent pour trois fois rien.
Lire la suite de cette entrée »

Pendant la grossesse de PetitPépin, je me suis confrontée à deux grosses difficultés : trouver son prénom, ce qui n’a été fait que le jour J, après bien des hésitations.
Et trouver un faire-part qui me plairait.

Étrangement, tant que je n’ai pas eu officiellement le prénom, aucun faire-part ne trouvait grâce à mes yeux.

Finalement, c’est sur le site Monfairepart.com que j’ai finalement trouvé mon bonheur.

Et comme les destinataires l’ont pratiquement tous reçus, je peux enfin vous le montrer, tant il me plaît et tant il a plu !

J’ai choisi ce faire-part pour plusieurs raisons.

Déjà, parce que le format maisonnette qui s’ouvre pour découvrir l’annonce a été un coup de cœur.
La matière aussi, du papier cartonné qui gondole fait très naturel.
Enfin, les couleurs et décors très Noël de l’intérieur, raccord avec la date de naissance de mon bébé.
Lire la suite de cette entrée »

Je préviens de suite, ce billet n’est pas sponsorisé ni rien. Je n’ai pas été contacté pour l’écrire, je ne touche rien et même que j’ai payé l’appli de mes propres deniers.

Voilà, maintenant que les choses sont claires, passons aux choses sérieuses.

Tu connais Desperate Houseman le blog ? Non ? Ben tu rate quelque chose. Et je peux même te dire que le gars derrière le blog, Sébastien, est un amour.
Je suis son blog avec attention (même si je ne commente que rarement, pardon Seb ! ) et j’ai même pu rencontrer Sébastien a plusieurs reprises.

C’est grâce à lui que j’ai découvert qu’il était possible de louer un berceau comme ceux de la maternité en pharmacie.
D’ailleurs, quand j’ai partagé une photo de PetitPépin dans ce berceau sur facebook, les questions pour savoir comment je l’avais eu ont affluées.

Mais il y a autre chose que j’ai découvert chez Sébastien, c’est l’application (Iphone et Android) Baby Connect.

Il est dithyrambique dessus : elle est top (même si son billet sur l’appli laissait entendre qu’il y avait des améliorations à prévoir, le billet n’est pas récent et les développeurs ont depuis fait un très bon boulot)

Alors, c’est quoi ce truc, vous vous demandez ?

Ben, vous voyez le petit carnet qu’on vous fait remplir à la maternité pour noter les biberons/tétées et les couches ? C’est la même chose version technologique et surtout, en beaucoup plus complet.
Lire la suite de cette entrée »