Archive pour la catégorie ‘Bad Mother’

sans-titre

Image Marlène Schiappa pour la page facebook Maman travaille

 

Depuis quelque temps, j’ai vraiment l’impression d’être une mère en carton.

La grossesse et ses complications me fatiguent énormément et ma patience en prend un coup.

Et malheureusement, ce sont mes loulous qui en pâtissent.

Ils sont retournés chez leur père vendredi et je peux juste dire que j’ai poussé un ouf de soulagement en les déposant à l’école vendredi matin en sachant que je ne les aurais pas pendant une semaine.

J’ai passé la semaine à leur crier dessus, à les punir, alors qu’habituellement, j’arrive à les canaliser et à rester calme.

Est ce qu’ils étaient particulièrement pénibles ? C’est l’impression que j’ai eu.
Mais je ne peux non plus nier ma propre responsabilité. Je suis fatiguée, douloureuse, et je n’ai pas du tout envie de faire la police.

Mardi dernier, je les ai même mis au lit, sans manger, à 18h, tellement leur comportement était….
J’ai culpabilisé, certes, d’autant plus que les deux aînés sont venus s’excuser et demander à pouvoir dîner mais je ne pouvais plus.
C’était presque une question de survie : soit ils restaient dans leur chambre, et tant pis pour le dîner, soit j’aurais fini par avoir un geste ou une parole malheureuse.
Lire la suite de cette entrée »

Lorsque nous avons mis en place la garde alternée, je n’ai pas une seconde pensé aux fêtes des mères ou des pères.

Noël, les grandes vacances, si. J’ai même demandé une alternance une année sur deux.

Quand nous sommes passés en conciliation, j’ai découvert avec étonnement et amusement que la juge, elle, a pensé à ça, et a fait noter que la fête des mères serait au domicile de la mère et celle des pères chez le père.

Bon, clairement, je ne pensais pas du tout suivre cette partie de la conciliation, parce que je préfère respecter l’alternance que nous avons mis en place.

Et puis, clairement, pour moi, la date de la fête des mères ne signifie pas grand chose et ça ne me dérangeait donc pas d’attendre une semaine de plus pour entendre « Bonne fête maman » et recevoir le cadeau fait à l’école.

Mais mercredi soir, un petit texto de Ex me surprend. Dedans, il me disait qu’il me déposerait les enfants de 9 h à 18 h dimanche.
J’aurais du être super contente. Mais ce n’est pas la joie qui a été le sentiment immédiat. J’étais plutôt blasée de savoir que j’allais « sacrifier » mon dimanche sans enfant…

C’est horrible. J’ai eu l’espace de quelques heures l’impression d’être une mauvaise mère égoïste.
J’avais vraiment envie d’appeler Ex pour lui dire que non, on respectait juste l’alternance, point.

Pourquoi cette non-envie ? Déjà parce que comme dit plus haut, la fête des mères, même si elle reste importante pour moi, ne me bouleverse pas tant que ça. Savoir qu’ils m’ont préparés quelque chose me suffit. Même si je ne l’ai pas (bien que ça me décevrait) ou plus tard.

Et puis, parce que je profite en général de leur absence pour tenter de me reposer le plus possible, tant je suis épuisée par mes problèmes autant personnels que physiques.

Alors, certes, je suis une bad mother. Mais j’assume.
Et je me dis que cette année, je « perdrais » mon dimanche. Mais tant pis…

 

ce282-badmother
Elles aussi sont des bad mother :
Range ta chambre par Petits diables
Celle qui n’aimait pas faire la lessive par Poucelimama
Fouilles archéolobriques par Mes Doudoux et compagnie

ce282-badmother

Vacances de Pâques. Je sors d’un mois d’hospitalisation et mes loulous sont particulièrement en forme.
Autant te dire que les vacances m’ont paru atrocement longues et douloureuses.

Lundi 12 mai. Rentrée des classes. Je suis joie ! Enfin un peu de calme !
Je dépose le grand, pense bien à avertir son enseignant qu’il n’irait pas aux TPE ce soir et ne sera pas là vendredi après-midi.
Je dépose Tisinge, et pense bien à signaler son absence vendredi après midi et qu’il ne mange pas à la cantine ce midi. (Vu son comportement à l’école, on a décidé de ne le mettre que le matin 2 jours par semaine)
Je dépose la miss, et pense bien à signaler son absence de vendredi et qu’elle n’irait pas aux TPE ce soir.

Je rentre chez moi, regarde Les Maternelles (sur la garde alternée), écrit quelques billets pour le blog, fait un peu de rangement, appelle le gîte pour confirmer notre arrivée de vendredi, prend rendez-vous pour le contrôle technique de la voiture.

11 h 45, je commence à avoir faim. Je me fais chauffer les restes de l’omelette aux pommes de terre de la veille et m’installe sur le canapé avec mon assiette.

12 h 15, je mets mon assiette au sale et je me réinstalle sur le canapé avec mon livre du jour.

12 h 18, le téléphone sonne.
« Allô ? Mme débordée ? » Au bout du fil, la voix de la maîtresse de Tisinge.
« Oh mince ! J’arrive tout de suite »

Je file remettre chaussures, manteau et fonce avec ma voiture à l’école.

J’ai oublié d’aller chercher mon fils que j’aurais dû récupérer à 12 h pile. Je n’ai pas eu une seule pensée, une seule sensation d’oublier quelque chose.

FAIL…

J’ai récupéré mon fils dans le bureau de la directrice, en m’excusant platement auprès de la directrice et de la maîtresse qui rigolent doucement « Et bien, Mme Débordée, au moins, on vous aura vu au retard au moins une fois en cinq ans !»

#PayeTaHonte #MereIndigne #ActeManqué ?

NB : aucun enfant n’a été maltraité pendant cette journée. Ce petit salaud ange m’a accueilli d’un grand sourire et d’un « J’ai pas fini mon puzzle maman, fallait venir tout à l’heure ! »
Faites des gosses….

ce282-badmother

J’aime, j’adore Disney et son univers, tu le sais déjà.

Dernièrement, zhom m’a fait la réflexion que je devrais grandir un peu.

Pourquoi ?

Ben, parce que j’ai été voir le dernier Disney, Clochette et la fée pirate.

Quel est le problème ?

Et bien, j’y ai été seule. Sans mes enfants. Et c’était un vrai choix, pas un choix par defaut.
Parce que j’avais envie de découvrir ce nouveau film tranquillement, sans enfants qui gigotent, papotent, posent des questions.
Je voulais vraiment le savourer tranquillement, comme on savoure un bon cru….

A mes enfants qui me demandaient pourquoi ils ne pouvaient venir le voir avec moi, j’ai répondu que ce jour-là, c’était une séance que pour les adultes, et que les enfants étaient interdits. Mais que ce serait pour la prochaine fois.

La prochaine fois sera pour la sortie DVD, bien sur, ça me coutera moins cher.

Oui, j’ai 33 ans. Et alors ?

ce282-badmother

Ces derniers jours, la grande interrogation dans la famille débordée, c’est : quelle colonie pour les enfants et quelles dates.

Je garde un magnifique souvenir des colonies que je faisais enfant et ado, et Père Charmant aussi.

L’an passé, nous avons donc tenté pour la première fois les colos pour les deux grands.

Gremlins, six ans, était parti 10 jours à la mer.
Schtroumpfette, tout juste 5 ans, 5 jours à la campagne, à quelques minutes de chez nous.

Nous avions pu les y envoyer parce que le CE de Père Charmant subventionnait une très grosse partie du montant (près de 75%) et que nous pouvions payer le reste en chèques-vacances.
Une superbe occasion.

Les enfants étaient donc partis en août, leurs séjours se chevauchant mais terminant le même jour.

Cela m’avait permis d’avoir 5 jours seule avec Tisinge, Père Charmant ayant été en congé en juillet.
J’ai adoré ces 5 jours avec mon loulou qui en a profité à fond, lui aussi.
Auparavant je suis partie 4 jours toute seule chez une amie, je ne suis revenue que la veille du départ de Schtroumpfette.

L’expérience a été positive, les enfants ont adoré leur séjour et me réclamaient déjà d’y retourner.

Du coup, depuis quelques semaines, le CE de Père Charmant nous a demandé de faire les inscriptions pour cet été.

Où est le Bad mother ?
Et bien, tout simplement que je compte bien faire partir les 3, en août, pendant que Père Charmant sera au boulot.
Ce qui me donnera 5 jours seule et sans responsabilité à la maison. Le pied !

Bon, gros problème, la colo tant désirée par Schtroumpfette n’a lieu qu’en juillet. Arghhhh
J’ai donc passé une soirée à essayer de la faire changer d’avis pour trouver une colo en août.

J’ai pas réussi… Dommage ^^