ce282-badmother

Il y a des moments dans la vie de parents où tu donnes tout à tes enfants.
Parce que c’est ton rôle.
Parce que c’est ce que tu dois faire.
Parce que c’est ainsi que le monde voit le rôle des parents.
Parce que c’est ainsi que tu sais que tu est un bon parent.

Alors, tu te donne sans compter.

Où est le Bad mother, tu te demandes ?

Tout simplement là. Tu donnes tout. J’ai tout donné. Tout donner à ma Schtroumpfette, comme je t’en parle dans cet article.

Je n’avais pas le choix. C’était ma fille. Je n’avais pas le choix, elle en avait besoin.

Mais à tout donner, arrive un moment où tu n’as plus rien.

Tu n’as plus de force
Tu n’as plus de temps
Tu n’as plus de compréhension

Mais, pire, tu n’as plus d’amour.

Et arrivé ce moment où je n’ai plus rien ressenti envers ma fille. Plus rien ressenti de positif.
Je ne ressentais que lassitude, ras-le bol et écœurement.

J’avoue avoir détestée ma fille pour ce qu’elle « me faisait subir »
J’avoue avoir ressenti un dégoût de ma fille.

Au point de ne plus supporter de passer du temps avec elle
Au point de ne plus supporter de l’entendre me parler
Au point de ne plus supporter qu’elle m’approche et me touche.

C’est horrible. Je sais. C’est terrible.
Cela c’est arrangé, bien sûr. J’ai vu un psy pour cela.
Je lui ai expliqué que ce n’était pas sa faute.

Mais je me sens toujours un peu coupable et Bad Mother

Elles aussi ont été des Bad Mother :

Maman Bavarde
Maman est au musée
Maman Louzoù
De quoi je me Mèl
Loustique et Pixels
Môman imparfaite
A la mère Si
Maman bobo
Une souris bleue
Linosqui
Confidences de maman
Maman floutch
Mission: maman au foyer
Miss Brownie
Petits diables

8 réponses à to “Le jour où j’ai saturé [Bad Mother #8]”

Laisser un commentaire