Archive pour le 22 juillet 2017

Cela fait plusieurs jours que je réfléchis à écrire ce billet que je laisse finalement traîner dans un coin de ma tête, tant cette année scolaire aura été riche en émotions, négatives comme positives.

Pourtant, je partais pleine d’espérance en septembre dernier. Tisinge avait été accepté en Sessad et une place lui avait été trouvé immédiatement, du coup, j’étais ravie et j’appréhendais moins le CP.

Et finalement, cette année a été un désastre de ce point de vue. Son comportement est redevenu celui d’un enfant agressif, insolent et impoli, ce comportement qui faisait qu’en moyenne section, j’allais parfois jusqu’à le laisser à la garderie du soir pour ne pas avoir à croiser son enseignante et entendre que la journée avait été catastrophique.

Pourtant, tout le monde partait hyper positif : l’année de grande section, avec l’AVS, c’était super bien passé.
Mais ce qui est possible en GS ne l’est clairement pas en primaire et j’avais dit, dès fin juin, que j’appréhendais le CP.
Et finalement, j’avais raison.

Au point que dès janvier, une déscolarisation partielle a été décidée pour « alléger le temps de collectivité » de notre fils. Une organisation un peu compliquée et prenante…

Et encore, s’il n’y avait eu que ça.
Mais non. Le Sessad, dont j’attendais énormément, ne serait ce que dans la prise en charge et l’écoute de notre découragement a été une grande déception.
Ils ont été inquiets suite à des propos tenus par notre fils et après un signalement pour informations préoccupantes, nous nous sommes retrouvés, Ex et moi, suspectés de sévices corporels sur nos enfants : commissariat, enquête sociale….

Suite à cela, la situation déjà compliquée est devenue carrément invivable : des aînés qui en veulent à leur frère de ce qu’il s’est passé, une rupture de confiance entre le Sessad et nous….

Bref… Nous avons reparlé avec le Sessad de tout ça, la confiance se réinstaure un peu mais il y a malgré tout toujours beaucoup de méfiance et de blessures de notre côté.

Depuis, j’ai fait une demande d’Itep, qui a été cette fois acceptée, mais nous savons qu’il n’y a pas de places à la rentrée, sauf désistement de dernière minute.
Lire la suite de cette entrée »