J’aime beaucoup le magasin Nature et Découvertes. Quand j’étais ado, et que j’habitais encore en région parisienne, tout les week-end, j’allais me balader au centre commercial La Défense et ce magasin était l’un de ceux chez qui j’allais à chaque fois.

Les odeurs, le côté nature… Tout me donnait envie.

Adulte, ça n’a pas changé. A moins d’un quart d’heure de chez moi, il y a une boutique et j’adore y aller, d’autant plus que les vendeurs qui y bossent sont adorables et de bon conseil, comme quand je cherchais des jumelles pour Tisinge ou, à Noël dernier, un télescope.

Pendant la grossesse, en attente de PetitPépin, je me suis penchée sur la méthode Montessori. Je connaissais vaguement, j’avais quelques notions et le peu de ce que je connaissais me faisait regretter de n’avoir pu appliquer tout sur mes aînés.

Du coup, je comptais bien me rattraper pour le petit dernier.

D’ailleurs, l’un des premiers achats que j’ai effectué pour PetitPépin, c’était chez eux, dans leur gamme Montessori, un coffret qui permet de réaliser les 4 premiers mobiles de base de la méthode.

Plus je me renseigne sur Montessori et sa façon de voir l’éducation d’un enfant, plus j’accroche, je l’avoue, même si je n’utilise pas tout et que, bien souvent, je fais aussi un peu « à l’arrache ».

Pour PetitPépin, par ex, il dort quasi depuis sa naissance sur un matelas à même le sol, comme le préconise la méthode Montessori.
Moi qui avais eu des aines qui, très vite, ont su sortir de leur lit à barreaux, m’occasionnant des frayeurs énormes, j’avoue que j’ai été enchantée !
Lire la suite de cette entrée »

Cela fait plusieurs jours que je réfléchis à écrire ce billet que je laisse finalement traîner dans un coin de ma tête, tant cette année scolaire aura été riche en émotions, négatives comme positives.

Pourtant, je partais pleine d’espérance en septembre dernier. Tisinge avait été accepté en Sessad et une place lui avait été trouvé immédiatement, du coup, j’étais ravie et j’appréhendais moins le CP.

Et finalement, cette année a été un désastre de ce point de vue. Son comportement est redevenu celui d’un enfant agressif, insolent et impoli, ce comportement qui faisait qu’en moyenne section, j’allais parfois jusqu’à le laisser à la garderie du soir pour ne pas avoir à croiser son enseignante et entendre que la journée avait été catastrophique.

Pourtant, tout le monde partait hyper positif : l’année de grande section, avec l’AVS, c’était super bien passé.
Mais ce qui est possible en GS ne l’est clairement pas en primaire et j’avais dit, dès fin juin, que j’appréhendais le CP.
Et finalement, j’avais raison.

Au point que dès janvier, une déscolarisation partielle a été décidée pour « alléger le temps de collectivité » de notre fils. Une organisation un peu compliquée et prenante…

Et encore, s’il n’y avait eu que ça.
Mais non. Le Sessad, dont j’attendais énormément, ne serait ce que dans la prise en charge et l’écoute de notre découragement a été une grande déception.
Ils ont été inquiets suite à des propos tenus par notre fils et après un signalement pour informations préoccupantes, nous nous sommes retrouvés, Ex et moi, suspectés de sévices corporels sur nos enfants : commissariat, enquête sociale….

Suite à cela, la situation déjà compliquée est devenue carrément invivable : des aînés qui en veulent à leur frère de ce qu’il s’est passé, une rupture de confiance entre le Sessad et nous….

Bref… Nous avons reparlé avec le Sessad de tout ça, la confiance se réinstaure un peu mais il y a malgré tout toujours beaucoup de méfiance et de blessures de notre côté.

Depuis, j’ai fait une demande d’Itep, qui a été cette fois acceptée, mais nous savons qu’il n’y a pas de places à la rentrée, sauf désistement de dernière minute.
Lire la suite de cette entrée »

Depuis deux mois, je me bats avec le SAV de Bouygues Télécom, et comme j’ai un peu l’impression qu’ils sont un peu idiots et escrocs, j’ai décidée de vous raconter mes déboires, en espérant que vous aurez soit des conseils pour mettre fin à cette situation ubuesque, soit qu’en partageant énormément, Bouygues se sente menacé et obligé de se bouger enfin.

Donc, commençons par le commencement.
Depuis 3 ans, j’ai un iphone. Qui était déjà reconditionné à la base. Et qui donc, montre des signes énormément de faiblesse.
Donc, en mars, je prends conseil auprès de quelques amis qui s’y connaissent en téléphonie et je décide de prendre le Huawei P10 pour ces qualités photographiques ainsi que pour sa robustesse.

Le 25 mars, je vais donc en boutique Bouygues, en centre-ville d’Angers, pour acheter mon téléphone.

Tout va bien dans un premier temps, je suis amoureuse de mon téléphone et surtout, surtout, des magnifiques photos qu’il me permet de prendre.
Bref, je suis conquise.

Jusque début mai, où je constate des petits bugs puis, en ôtant la coque que j’avais prise avec, que l’arrière de mon téléphone est bombé, alors même qu’il n’a pris aucun choc et qu’il ne porte aucune autre trace de soucis.

Le 17 mai, je me rends dans une boutique Bouygues d’Angers pour leur montrer mon téléphone. La conseillère de vente regarde, et fini par me dire qu’elle pense que c’est un problème de batterie qui surchauffe et qui fait gondoler le téléphone. Elle me dit même que j’ai bien fait de venir rapidement parce qu’à force, ça aurait certainement pu exploser.

Comme le téléphone n’a que deux mois, il est donc encore sous garantie. J’accepte donc de leur laisser en SAV et en attendant, on me fournit un téléphone de prêt (le Huawei P8 lite) un peu fatigué et lent. Mais comme ce n’est que pour quelques semaines, un mois au pire, je me dis que ce n’est pas grave, je ferais avec.

Régulièrement, je vais vérifier où en est le dépannage de mon téléphone sur le site Bouygues. Je constate dès le 20 mai que le téléphone est noté comme réceptionné par le réparateur.

A ce moment-là, je suis ravie, et je n’ai qu’une idée en tête : j’espère pouvoir le récupérer avant le 10 juin, pour pouvoir l’utiliser comme appareil photo lors de l’anniversaire de mes enfants.

Le 1er juin, toujours le même statut dans le suivi…

Le 6 juin, je me déplace à la boutique pour savoir s’il est normal que le statut ne bouge pas et s’il y a une chance que je récupère mon téléphone avant le 10.

La conseillère appelle, tombe sur quelqu’un qui lui dit qu’ils ne savent pas vraiment où est mon téléphone, qu’ils font une enquête et me rappelleront directement.

A ce moment-là, je comprends que je n’aurais pas mon téléphone avant le 10, comme prévu initialement. Mais je reste confiante.

Quelques jours plus tard, une personne du SAV Bouygues me rappelle : ils ne savent pas où se trouvent mon téléphone, ont du mal à trouver sa trace. Cette personne me laisse entendre qu’il aurait juste « disparu » et crois me rassurer en me disant que si d’ici le 21 juin, ils ne le retrouvent pas, ils me rappelleront pour que l’on procède à un échange avec un autre téléphone.

Je suis un peu en colère mais bon, en attendant, je me débrouille avec le téléphone de prêt et j’attends le 21.

Le 20, je passe pas loin de la boutique et j’en profite pour m’y arrêter et demander des nouvelles : rien.

Le lendemain, 21 juin, la personne du SAV me rappelle et me confirme que mon téléphone a été « perdu » (je dirais volé perso mais bon), qu’apparemment, il n’a même jamais été réceptionné par le réparateur qui n’a pas signé la réception.
Je leur demande alors pourquoi, dans le suivi, il est noté comme réceptionné par le réparateur ?
Aucune réponse à me fournir à part « il y a du avoir une erreur ».
Bref.

Je leur demande donc ce qu’ils comptent faire maintenant, et je rappelle que le téléphone est quand même neuf, et que je continue d’ailleurs chaque mois à être prélevé pour le payer (après un dépôt initial conséquent quand même merde!)

On me propose un échange. OK. Top. Sauf que ce n’est pas un échange avec un autre Huawei P10, non, mais avec le Sony Xpéria Xz.
Je refuse. La qualité photo est un peu moins bonne mais surtout, il est beaucoup moins robuste.

Et comme je commence à m’échauffer au téléphone en réclamant « un P10, Bordel ! », on me propose éventuellement un Samsung S7 edge.

MOUAHAHAH ! Sachant que la qualité photo est carrément en dessous, je ris jaune.

J’insiste : j’ai payé, il y a 3 mois, un téléphone neuf, un Huawei P10, dans leur boutique, qui a tenu 2 mois. J’exige donc qu’on me rende un P10. Rien d’autre.

Le SAV me parle de problème de stock. Je répond qu’il y en a en boutique alors qu’il faut arrêter de me prendre pour une idiote. On m’explique que « ce ne sont pas les mêmes stocks. On ne peut vous proposer que ce que nous avons en stock en SAV, ce qui est en boutique, c’est pour la vente ».

Je répond que j’en ai un peu rien à foutre, que mon téléphone était neuf alors qu’ils se débrouillent, mais je veux récupérer un P10. Et rapidement.

Quelques jours plus tard, je reçois un SMS me disant que mon téléphone est disponible en boutique.
Je suis étonnée, mais heureuse. Et je file en boutique. Pour découvrir un Samsung S7. Celui que j’ai refusé.

Je redis donc que non, merde, j’ai payé et paye toujours pour un P10, que je veux un P10. Que j’en ai rien à foutre que Pierre, Paul ou Jacques aient volés mon téléphone et que ça les mettent bien dans la merde mais que moi, j’y suis pour rien. Je refuse donc cet échange.
On me dit donc que dès qu’ils rentreront en stock un P10, ils me préviendront

Aujourd’hui, nous sommes le 20 juillet. Cela fait donc 2 mois que j’ai déposé mon téléphone chez Bouygues. 2 mois que quelqu’un, chez eux, a volé mon téléphone.
Et 2 mois que j’attends qu’on me remplace mon téléphone.

Hier, je me suis déplacée une nouvelle fois à la boutique. On m’a dit que j’étais un peu chiante, quand même, de pas accepter les modèles qu’on m’a proposé, car, après tout, ils sont équivalents en prix.
J’ai répondu que « 50€ de salade et 50€ de poulet, c’est équivalent en prix aussi. Et que c’est pourtant pas la même chose. Que je voulais qu’ils se bougent et que maintenant, ça suffisait. »

On m’a dit « on reçoit des téléphones au SAV tous les mardi, mais on ne les réserve pas, ils partent là où on nous demande. Donc, sinon, faut nous appeler tous les mardi pour savoir si on a reçu un P10 pour qu’on vous le réserve et qu’il soit envoyé en boutique »

J’ai rigolé, demandé si c’était une blague. Puis j’ai rappelé que « Je suis cliente moi, et que je paye chaque mois pour un PUTAIN de TELEPHONE NEUF que je n’ai pas. Et que c’est pas à moi de vérifier et faire leur taff ».

Bref, Bouygues a décidé que j’étais chiante parce que je ne veux pas d’un autre téléphone que celui que j’ai acheté. Et que, puisque de toute façon, j’ai un téléphone de prêt (pourri) et qu’ils continuent quand même à être payés pour le téléphone neuf qu’ils m’ont volés/perdus, ils s’en fichent si j’attends encore et toujours.

Aujourd’hui, 20 juillet, j’en suis là. Et je suis… furieuse, c’est même pas assez fort pour décrire ce que je ressens en fait.

Donc, bon, j’ai décidé d’en référer au médiateur de justice. Je me suis également tourné vers la DGCCRF. Et je suis en train de voir pour porter plainte pour vol.

Mais tout cela, c’est long, et ils ne bougeront pas en attendant.

Et comme je sais que ce genre de boite déteste la mauvaise publicité, je me suis dit que puisqu’ils me prennent pour une conne, il n’y a pas de raison que seule moi en pâtisse.

Donc, je vous demande de bien vouloir parler de mon histoire. La partager un max sur tous les RS, en notifiant bien Bouygues, histoire qu’ils ne loupent pas vos tweets, posts...

Merci d’avance à tous pour l’aide précieuse que vous m’apporterez.

PS : Bien entendu, j’ai des preuves de tout ce que j’avance, ainsi que des captures écrans de conversations en privé avec eux sur twitter.

PPS : Et en attendant, si vous souhaitez changer de FAI, et que vous voulez mon avis : Pas Bouygues.
Après 4 ans chez eux autant pour l’internet, la télé que le téléphone fixe ou mobile, c’est une vraie déception pour moi, et je n’attends plus qu’une chose : d’être dans 10 mois pour pouvoir leur dire au revoir !

Je crois avoir déjà dit ici que je n’ai pas vraiment la main verte. J’ai beau y mettre tout mon cœur, en général, les plantes ne survivent pas chez moi. Même les fameuses succulentes réputées quasi increvables.

Il y a quelques années, avant de quitter l’Ex, j’ai tenté un potager dans notre jardin, sans trop y croire.
Et finalement, j’ai été agréablement surprise du résultat.

Quand j’ai aménagé dans l’appartement, après mon divorce, étant en rez-de-chaussée, j’imaginais mal comment planter quoi que ce soit malgré les immenses jardinières qui sont sur mon balcon (elles étaient déjà là à mon arrivée).

Mais finalement, depuis 3 ans, fraises, tomates cerises et autres jolies fleurs poussent tant bien que mal.

Cette année, j’ai replanté quelques plants, des fleurs, et malgré quelques déboires, dans l’ensemble, ça pousse plutôt pas mal.

Finalement, le seul point négatif, cette année, ce sont les vols dont nous avons été victimes dans nos plantations (tous les fruits et légumes, même pas encore murs, ont été volés. Je vous passe la colère et la déception des enfants) et l’attaque d’espèce de chenilles qui ont fait des ravages monstrueux sur nos fraisiers (toutes nos feuilles sont mangées)

Il y a quelques semaines, on m’a proposé de tester une box kit-jardinage, le Kitkipouss.
Le pitch : on reçoit quasi tout ce dont on a besoin pour créer son jardin potager : des graines ou des plantes, des conseils, des petits trucs utiles pour améliorer son jardinage..
Lire la suite de cette entrée »

Et là, j’en vois qui se disent « mais c’est le contraire, qu’est ce qu’elle raconte celle-là ? »

On m’a contacté il y a quelque temps pour me proposer de tester une nouveauté Lotus : des couches.
Tout le monde connaît leur papiers toilette, et les voilà qui se lancent sur un nouveau marché, celui de la puériculture !

Moi, perso, on me propose de tester des couches, ça me va, car avec mon PetitPépin qui a toujours ses petits soucis intestinaux et qui, donc, me gratifie à chaque selle d’un truc bien liquide qui déborde (et je te raconte pas la couche du matin, hein), autant te dire que pour l’instant, je désespère niveau couche d’en trouver une qui pourrait contenir tout ça.

Il y a peu, j’avais enfin trouvé une marque qui permet, dans la journée, d’éviter les fuites ET qui ne créait pas d’irritations pour mon bébé.
Mais pour la nuit, je m’étais fait une raison : bain du matin, tu sentiras moins ^^

J’ai donc reçu un paquet (Taille 4, oui, mon loulou est une « belle bête ») qui contient 38 couches.


Lire la suite de cette entrée »